Connect with us

ACTUALITES

Violences basées sur le genre: les populations de Pikine engagent la lutte

Published

on

Trois cas de viol de jeunes filles ont été enregistrés cette semaine à Pikine. Les acteurs communautaires et autorités locales tirent la sonnette d’alarme.

Les violences basées sur le genre persistent à Pikine, malgré les efforts consentis par les autorités et acteurs communautaires. Cette semaine, trois (3) cas de viol ont été enregistrés selon Adama Ndione Dia, responsable du service communautaire du département de Pikine. « Nous avons été saisis dans le cas du CDPE, les mis en cause ont été gardés à vue. Il y a l’autre qui est en cavale et qu’’on est en train de rechercher. Dans le département, en une semaine, 3 enfants de 3 ans ont été victimes d’abus sexuel », dit-elle.

Selon Adama Ndione Dia, « Dans tous les pays du monde, très souvent, nous savons que les violences sont favorisées par la pauvreté. Au pied levé comme ça, je n’ai pas de statistiques. Il y a un manque de communication entre la mère et ses enfants. Une commune très populeux où règne la précarité, la pauvreté, la précarité de l’habitat, qui font que souvent, il y a cette proximité-là. Et même l’absence de surveillance des enfants qui fait que souvent, on a ces problèmes de violence sur les enfants surtout les fillettes ».

Toutefois, précise Madame Dia, « nous avons jugé organiser cette mobilisation sociale, pour amener les autorités, administratives, locales, religieuses et coutumières, plus les associations de femmes, les leaders d’opinion, à s’investir dans ce combat, à aider à lutter contre la discrimination à l’égard des femmes ».

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

PDS : rébellion autour de Me Wade

Published

on

Abdoulaye Wade ou son ‘’isolement’’ crée des frustrations dans les rangs du PDS. Certains responsables accusent les tenants du parti (Oumar Sarr et Cie), d’avoir isolé le pape du Sopi, le rendant inaccessible pour beaucoup. 

Ce qui a causé une fronde contre le secrétaire général national adjoint du parti, Oumar Sarr et ses partisans. 

En effet, des responsables de la Fédération nationale des cadres libéraux, qui parlent sous couvert de l’anonymat, accusent ces responsables d’avoir volontairement isolé Me Abdoulaye Wade, le rendant ainsi inaccessible à certains responsables du parti et aux militants. 

Depuis son retour au Sénégal, Me Abdoulaye Wade loge à l’hôtel Terrou –bi avec sa femme.

  Walfquotidien

Continue Reading

ACTUALITES

Palla Mbengue, voyagiste privé: « cette année, le prix du package pour le pèlerinage ne peut pas être à moins de 3 500 000 FCfa »

Published

on

A quelques jours de l’ouverture des inscriptions pour le pèlerinage à la Mecque, Palla Mbengue, voyagiste privé, annonce la hausse du package. 

Selon lui, le prix du package ne peut pas être à moins de 3 500 000 FCfa, sauf si on démarre le Hajj par la Mecque pour finir à Médine. La hausse annoncée du package pour le pèlerinage de cette année, se justifie par les charges qui ont connu, à leur tour, une hausse. 

Toutefois, rien n‘est encore trop tard. Il y a des possibilités pour que ce package pour le pèlerinage ne connaisse pas de hausse. Pour ce faire, Palla Mbengue propose l’inversion du séjour des pèlerins sénégalais à la Mecque. Le voyagiste privé explique: « Le Sénégal pouvait faire comme avant, c’est-à-dire démarrer le Hajj par la Mecque et finir par Médine. Si on avait inversé les choses, le pèlerinage allait être beaucoup moins cher pour les Sénégalais, le coût du package allait considérablement diminuer ». 

Mais Palla Mbengue précise que cela est une prérogative de l’Etat du Sénégal. 

L’Observateur

Continue Reading

ACTUALITES

Abdou Ndéné Sall :« La libération de Khalifa Sall ne doit pas être un préambule au dialogue»

Published

on

Le dialogue national auquel ont été les forces vives de la nation par le président Macky Sall, ne doit pas être une occasion pour demander de la part de l’opposition, la libération de « prisonnier ». C’est l’avis du moins de Abdou Ndéné Sall, ministre délégué.  Selon lui, demander l’amnistie pour un prisonnier qui a détourné de l’argent, c’est encourager les sénégalais à la mauvaise gestion des ressources. 

« Pour un dialogue, il faut plusieurs personnes, mais aussi dialoguer sur les problèmes de la Nation, mais pas sur le sort de deux ou trois personnes. Mais quand on pose des conditions pour la tenue d’un dialogue qui est pour le devenir de tout le pays, cela fausse le jeu. Il ne faut pas des préalables. La libération d’un tel ou d’un tel sont des problèmes individuels. Ces gens ont des problèmes avec la Justice, c’est à elle de régler le différend avec eux. Et ce genre d’appel est très mauvais pour l’économie d’un pays et son devenir. Leur accorder cette amnistie, les autres prisonniers condamnés pour les mêmes délits vont penser y avoir droit aussi. Les gens doivent apprendre à avoir un bon comportement par rapport aux deniers publics », conclura-t-il.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque