Connect with us

RELIGION

Tamkharit – Imam Kanté : « Attention à la propagande chiite sur Achoura »

Published

on

Imam Ahmadou Makhtar Kanté de la Mosquée de Point E s’est fendu d’un post sur sa page facebook pour revenir sur la quintessence de la fête de Achoura, communément appelée Tamkharit célébrée ce lundi 9 septembre au Sénégal.

Une façon de lever l’équivoque sur le bien-fondé ou pas de la fête du couscous. Selon Imam Ahmadou Kanté, Achoura est bel et bien un jour de joie et de gratitude, eu égard à ce que Dieu a fait pour Ses messagers. « Dans une variante des hadiths qui rapportent la réponse des Juifs de Médine à la question du prophète (saws), il est mentionné « yawmoun Salih » (c’est un jour bon)« , a écrit le religieux.

Mise en garde

Des thèses sont avancées concernant les origines de Achoura. La dramatisation, il y en a aussi. « Méfions-nous de la propagande chiite qui veut en faire a posteriori un jour de drame et de deuil. Les fanatiques en profitent pour se flageller le corps dans les rues« , a-t-il ajouté.

Objectif

Imam Ahmadou Makhtar Kanté se veut clair. L’objectif de la fête, poursuit-il, est de promouvoir le culte de la famille du prophète (ahloul bayt). « Personne ne remet en cause le respect à elle dû, à travers la tragédie de Karbala qui a eu lieu par pure coïncidence au 10ème jour d’un mois de mouharam. C’est lors de cette tragédie que Housseyni, fils de Ali et de Fatima et petit fils du prophète, va trouver la mort« , a-t-il rappelé.

Instrumentalisation

C’est un Imam Kanté qui ne mâche pas ses mots. Le religieux d’attirer encore l’attention sur  les chiites qui cherchent à refonder la signification d’Achoura par le détour de la tragédie fratricide de Karbala en Iraq. « Le but est d’en tirer profit pour exposer leurs croyances qui pourraient avoir plus de chances d’êtres acceptées, non pas pour elles-mêmes, mais par instrumentalisation de ce drame. Et je vois que l’appât a pris chez certains, dont je ne doute pas de la bonne foi…« , a-t-il conclu.

Bien à vous

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RELIGION

Oustaz Alioune Sall en deuil

Published

on

Le célèbre prêcheur Oustaz Alioune Sall est en deuil. L’animateur d’émissions religieuses à Sud Fm vient de perdre son père Baye Mbaye Sall. L’annonce a été faite sur les ondes de ladite radio.

Continue Reading

RELIGION

1904-1997 : Mame Dabakh, 22 ans déjà !

Published

on

Ce samedi 14 septembre 2019, les Sénégalais se rappellent le rappel à Dieu de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh, Khalife général des tidianes. Un homme multidimensionnel, un érudit, un sage dont l’œuvre ne cesse de passionner les Sénégalais, les musulmans en particulier.

Vingt-deux ans que Mame Abdou a quitté ce bas-monde. Mais son œuvre reste intacte. Ses enseignements plus que jamais revisités à chaque moment de crise. Une voie autorisée, il avait l’habitude de rappeler à l’ordre les gouvernants, les citoyens, les fidèles.

Pour préserver la paix et la concorde nationales, Dabakh comme l’appelaient affectueusement les Sénégalais, savait user d’un franc-parler qui lui était propre. Des crises, il en désamorcées, il a réconcilié des communautés et a servi de porte étendard à l’islam.

Fils de El Hadji Malick Sy et de Sokhna Safiétou Niang, l’ancien disciple de feu Serigne Hady Touré accéda au califat en 1957. Il s’est éteint le 14 septembre 1997, à l’âge de 93 ans. Dabakh, un trait d’union entre les confréries, entre les religions, de son vivant et aujourd’hui encore, fait l’unanimité aux yeux des populations.

Continue Reading

ACTUALITES

TAMKHARIT – UNE «FÊTE», DES SYMBOLES ET DE L’HISTOIRE

Published

on

La Tamkharit ou «Achoura», correspondant au 10e jour du premier mois (Mouharram) de l’année musulmane (de l’Hégire) 1441, sera célébrée le lundi 09 ou le mardi 10 septembre 2019, c’est selon.

La Tamkharit ou «Achoura», correspondant au 10e jour du premier mois (Mouharram) de l’année musulmane (de l’Hégire) 1441, sera célébrée le lundi 09 ou le mardi 10 septembre 2019, c’est selon. Au Sénégal où le croissant lunaire a été aperçu le samedi 31 septembre dernier, elle sera fêtée mardi prochain; le dimanche 1er septembre étant considéré comme le 1er jour de Mouharram 1441 par la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC).

Achoura 1441 ou Tamkharit 2019 sera célébrée mardi prochain au Sénégal où le croissant lunaire a été aperçu le samedi 31 septembre dernier. Cet événement religieux du nouvel an islamique, correspondant au 10e jour du premier mois (Mouharram) de l’année musulmane (de l’Hégire) 1441, est plein de significations, de symboles et d’histoires. Du point de vue strictement religieux, il est recommandé de jeûner ce jour, ainsi qu’un jour avant, selon les enseignements du Prophète Muhammad (PSL). D’ailleurs, comme aime à le rappeler El Hadji Moustapha Gueye, ancien Commissaire général au pèlerinage et président de l’Association des imams du Sénégal, les savants sont unanimes à considérer le jeûne de ce jour comme étant recommandé, mais s’accordent aussi que ce jeûne n’est pas obligatoire. Cette recommandation est tirée du Hadîth rapporté dans les Sahih de Boukhary et de Mouslim (RTA): «aujourd’hui, c’est le jour de «Achoura», Dieu n’a pas fait un devoir pour vous de le jeûner; que celui qui le veut jeûne, et que celui qui ne le veut pas ne jeûne pas».

POURQUOI JEUNER ACHOURA… ET TACHOURA ?

Et imam Gueye de relever qu’une fois arrivé à Médine, le Messager de Allah (PSL) a trouvé des juifs et des mécréants parmi les fils de Israël qui jeûnaient le jour de «Achoura». Interrogés à ce sujet, ils répondirent: «c’est en ce jour que Dieu a donné la victoire à Moussa (Moïse) et aux fils d’Israël (descendants du Prophète Yacoub – Jacob, – AS – qui est musulman comme tous les prophètes) sur Pharaon; Aussi nous jeûnons ce jour afin de le commémorer». Alors, le Prophète (PSL) dit: «Nous sommes plus proches de Moussa (Moïse) que vous». C’est alors que le Messager d’Allah (PSL) recommanda aussitôt de jeûner ce jour. Et d’ajouter que, selon les savant, pour faire la différence avec ces juifs et les mécréants parmi les fils d’Israël trouvés à Médine, le Messager de Dieu (PSL) a recommandé de jeûner aussi le jour de Tachoura (9e jour du mois de Mouharram) en ces termes: «si je vis jusqu’à l’année prochaine, je jeûnerai le neuvième jour». (Rapporté par Mouslim – RTA). Le Messager de Allah (PSL) est toutefois décédé avant cela. Bref, l’Achoura tient aussi son importance particulièrement dans le fait que le Prophète Muhammad (PSL) avait l’habitude de jeûner ce jour-là. Cependant, selon des savants, avant, il était obligatoire de jeûner le dixième jour du Mouharram. Mais c’est quand, plus tard, le jeûne pendant le mois du Ramadan a été rendu obligatoire qu’il était devenu facultatif de jeûner Achoura. De leur avis, lorsqu’Allah a rendu obligatoire le jeûne du mois de Ramadan, Son Messager (PSL) a dit: «celui qui veut jeûner (le jour d’Achoura) qu’il le fasse, et celui qui ne veut pas, qu’il s’en abstienne», rapporte Boukhari (RTA). Et, Mouslim (RTA) de renchérir que selon le Prophète (PSL) «le meilleur jeûne après le Ramadan est le mois d’Allah Mouharram, et la meilleure prière après les prières obligatoires est la prière de nuit». Suffisant pour que imam Moustapha Gueye insiste sur ceci: «tout ce qu’on y a recommandé est faut, à part le jeûne que le Prophète (PSL) a conseillé», soulignet-il. Et, entre autres avantages, il a été rapporté dans le Hadith que le jeûne de «Achoura» «permet d’expier les péchés de l’année précédente». (Mouslim). Par contre, certains savants sont d’avis que la sagesse dans le jeûne du neuvième jour du mois de Mouharram, c’est la précaution car il est possible que l’on se trompe dans la détermination du début du mois.

ACHOURA ET LES HISTOIRES DE PROPHETES

«Achoura» est également liée à toute une histoire, à la vie de plusieurs Envoyés de Dieu (AS). C’est en ce jour qu’Allah (SWT) a pardonné le «petit péché» du Prophète Adam (AS), acceptant son repentir. Et en ce jour aussi, Dieu a sauvé le Prophète Nouh (Noé – AS) et les musulmans qui étaient avec lui dans le bateau (l’arche de Noé) qui a accosté en terre ferme après le déluge qui a emporté tous les mécréants parmi son peuple. C’est également ce jour qu’Allah (SWT) a sauvé Moussa (Moïse) et ses hommes poursuivis par l’armée pléthorique du Pharaon qui sera noyé, avec ses soldats, dans la mer rouge. C’est ce jour-là, en outre, que Houseyn ibn Aly ibn Abi Talib (RTA) fut assassiné. Après l’empoisonnement, la veille (Tachoura) de son frère Hassane ibn Aly ibn Abi Talib (TTA). Tous deux étaient des petits fils direct du Prophète Muhammad (PSL), surtout de par leur mère Fatima Bint Muhammad, la fille aînée du Prophète (PSL).

ASHOURA: SENS ET SIGNIFICATION

Achoura est célébrée le 10e jour de Mouharram, qui représente le premier mois du nouvel an islamique qui en compte douze (12). Ce mois est aussi d’une grande importance dans l’Islam, en ce sens qu’il est l’un des quatre (4) mois sacrés du calendrier islamique. Le mot Mouharram, dans son sens littéral, signifie «interdit». Donc, comme les trois (3) autres mois sacrés, il est interdit de faire la guerre durant ce mois. Les 4 mois sacrés, sur les 12 qui composent le calendrier musulman, sont: Dhoul-Qa’da, Dhoul-Hijja et Muharram qui se suivent et le quatrième est Rajab…

RAPPEL: IMAM MOUSTAPHA GUEYE, ANCIEN COMISSAIRE GENERAL AU PELERIANGE : «Le jour où la famille du Prophète (PSL) a été exterminée ne doit pas être jour de fête»

Depuis plusieurs années et à plusieurs occasions, à travers des sortie (toujours actuelles) à la radio et la télévision, imam Moustapha Gueye, ancien Commissaire général au pèlerinage et président de l’Association des imams du Sénégal, déplore la célébration dans l’allégresse de Achoura, y compris les fondements du diner copieux offert la Tachoura. Pour étayer sa position, il rappelait ce qui suit: «le 9e jour de Mouharram (Tachoura) est le jour où Mawiya ou Yazid Ibn Mawiya a corrompu Diadata, l’épouse de Hassane, (fils de Aly (RTA) et de Fatima Zahra bint Mohammed (PSL), petit-fils du Prophète – PSL), laquelle a préparé le diner empoisonné de la Tamkharit qui est à l’origine de la mort de ce dernier cette nuit-là et qui a été enterré à Baqiya, le lendemain. C’est cela la Tachoura. Donc on ne doit pas imiter ce diner. Ashura marque le 10e jour, le jour où on a piégé Housseyn (l’autre petit-fils du Prophète (PSL), lui aussi fils de Aly (RTA) et de Fatima Zahra bint Mohammed – PSL). On l’a convaincu de quitter La Mecque pour l’Irak et on a intercepté son cortège en cours de route. Et il a été assassiné, lui et tous ses compagnons, à l’exception d’une petite fille du nom de Zeynab et le petit Aly dit Zeynoul Abédine qui était souffrant. C’est cela Achoura. Et je suis d’avis que tout musulman qui croit en Dieu (SWT, en son Messager Mohammed (PSL) et sa famille, ne doit pas fêter le jour où la descendance du Prophète (PSL) a été exterminée. Celui qui connaît et se rappelle de la tragédie de la famille du Prophète (PSL), à l’occasion de Achoura, ne peut pas avoir le cœur à la fête, ce jour-là. Le jour où on a violenté la famille du Prophète (PSL), ce n’est pas un jour d’allégresse. Je le dis tout le temps dans les radios et ne cesse de le répéter, mais les gens sont têtus et aiment l’euphorie. Mais ce n’est ni un jour de la joie, ni un jour heureux, mais un jour de tristesse. Quand on sait ce qui s’est passé ce jour-là, on a coupé la tête de Housseyn qu’on a trainé de Baghdad (Irak) à Damas (Syrie) où il a été enterré…»

Donc, en somme, «la Tamkharit est un grand jour, de par tout ce qu’elle symbolise. Ce jour est d’une grandeur multidimensionnelle. Mais beaucoup de choses que les gens ont tendance à faire ne font pas parti des recommandations, ni de la Sunnah. Les couscous, les bœufs, les viandes, l’euphorie et cette joie n’en font pas partis, Haram ! Ce n’est qu’une tradition. Nous sommes des ‘’ceddo’’…», rappelle souvent imam Moustapha Gueye, lors de ses différentes sorties à l’occasion de Achoura.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque