Connect with us

ACTUALITES

Sonko à l’UGB: « Macky, Aliou Sall et Aly Ngouille Ndiaye seront poursuivis pour haute trahison »

Published

on

De retour aux sources à l’Université Gaston Berger de Saint Louis (271km au nord), Ousmane Sonko a été très corrosif vis à vis de Macky Sall, son frère et le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Il n’y pas allé du dos de la cuillière et les accuse de «haute trahison». Le leader de la Coalition Sonko Président pense que les tenants du pouvoir actuel ont peur de la jeunesse et qu’ils ont «lamentablement échoué».

Ousmane Sonko ne fait aucun cadeau à Macky Sall et ses affidés. Il leur promet déjà des poursuites judiciaires si jamais il prend le pouvoir. «Macky Sall n’a pas de respect pour les Sénégalais. Lui, son frère Aliou Sall et Aly Ngouille Ndiaye ont bradé nos ressources naturelles». Ce qu’ils ont fait peut être qualifié de «trahison d’Etat (haute trahison, Ndlr)». Mais il promet qu’ils vont rendre compte au peuple Sénégalais. «Nous avons pour priorité de renégocier les contrats. Quand quelqu’un a peur de sa jeunesse, c’est parce qu’il a lamentablement échoué», a-t-il lancé à la foule compacte de l’UGB acquise à sa cause.

L’ancien étudiant de l’UGB se livre à une opération de charme en direction de « ses camarades (étudiants) » qui selon lui, «doivent être mis dans de bonnes conditions de travail et d’Etude». Le président du parti «Pastef les Patriotes» de charger à nouveau : «il y a des gens qui sont là depuis Senghor et qui se sont partagés toutes les richesses du Sénégal et qui malheureusement, n’ont jamais réellement travaillé».

Selon lui, «certains ont été directement cueillis de l’université pour être admis à l’ENA (Ecole Nationale d’Administration, Ndlr) sans faire de concours pour ensuite se retrouver au cabinet de Senghor. Ce sont ces gens-là qui se disputent toujours les pouvoirs et prébendes. En se prévalant d’une expérience qui ne consiste qu’en la corruption, le népotisme, le détournement d’argent public, le clientélisme et le manque criard de patriotisme ».

Sonko aux étudiants de UGB : «je comprends votre frustration»

Le candidat de la Coalition Sonko Président ne s’arrête pas en si bon chemin. «Je comprends votre frustration, mais tant que le système fonction tel quel, votre avenir ne peut pas être radieux. Tant que le système continue de fonctionner de cette manière, il n’y aura que 15 % à 20 % d’entre vous qui pourront trouver un espace d’accomplissement, dans un marché du travail qui n’existe pas pratiquement au Sénégal».

S’adressant à la population de Saint louis (260km), Ousmane Sonko a promis de «réconcilier les identités du pays, de revenir aux valeurs référentielles qui cimentent notre société. Autrement dit, veiller à l’enseignement de nos langues maternelles à nos enfants parce que ce sont nos langues locales qui véhiculent la culture de notre pays».

Dans le même sillage, celui qui est surnommé le «candidat de la jeunesse» s’est engagé à dénoncer les accords de pêche, à implanter des usines pour la transformation des produits de pêche. En ce qui concerne l’avancée de la mer et la salinisation des sols, il a promis des mesures hardies pour lutter contre et proposer des solutions.

pressafrik

ACTUALITES

Ziguinchor : Le corps d’un homme criblé de balles découvert

Published

on

Le corps sans vie d’un homme criblé de balles a été retrouvé ce matin, jeudi 18 avril, à Lindiane dans la commune de Ziguinchor. D’après la Rfm, qui donne l’information, la victime est âgée d’une quarantaine d’années. L’homme a été tué par des individus non encore identifiés. Son corps est déposé à la morgue de l’hôpital régional de Ziguinchor en attendant les résultats de l’enquête ouverte par la police.

Continue Reading

ACTUALITES

CONDAMNÉ À 20 ANS DE TRAVAUX FORCÉS : COMMENT UN JOUEUR DE L’ETICS DE MBORO A TUÉ L’AMI DE SON FRÈRE

Published

on

En première instance, l’accusé Moustapha Barry a été condamné à la peine de travaux forcés à perpétuité et d’une amende de 50 millions de francs CFA pour le crime d’assassinat. Insatisfait, il avait interjeté appel pour demander la diminution de sa peine. C’est pourquoi, ce jeudi, la chambre criminelle d’appel de Dakar a rejugé l’affaire avant de le condamner à 20 ans de travaux forcés après qu’elle a requalifiée les faits en meurtre. Comment Moustapha Barry a tué Alassane Keita, l’ami de son jeune frère, âgé de 15 ans ?

Il ressort des éléments contradictoires discutés à la barre qu’une bagarre avait opposé les deux jeunes au cours de laquelle le défunt Alassane Keita avait gravement blessé par couteau le frère de l’accusé en l’occurrence Macky Barry. Ce dernier, qui était entre la vie et la mort, a été évacué au Samu municipal. Le même jour, Moustapha Barry, armé d’un couteau qu’il avait dissimulé dans son pantalon, s’est rendu chez les Keita. Reçu par la mère du défunt, il a fait croire à cette dernière que son père menaçait de déposer une plainte contre son fils et, il voulait que ce dernier vienne présenter ses excuses pour calmer les ardeurs de son père. Convaincue par les explications de l’accusé, la dame Seynabou Fall, sans aucune arrière-pensée, ordonne à son fils d’aller demander pardon aux parents de Macky Barry. C’est ainsi que l’accusé l’a entrainé dans un terrain vague avant de lui administrer un coup de couteau.

Alassane Keita pousse un grand cri, titube et tente de se sauver. Il n’ira pas loin. Il sera vite rattrapé par son bourreau qui va lui donner deux autres coups dont l’un occasionnera une plaie de 11 cm. Alassane Keita succombe à ses blessures avant même son évacuation. Après son forfait, Moustapha Barry, joueur à l’Etics de Mboro au moment des faits, se réfugie à Thiès, où il sera arrêté quelques jours plus tard.

Devant le prétoire, ce jeudi, il a nié les faits qui lui sont reprochés en soutenant n’avoir pas tué le défunt par vengeance. « C’est lui qui détenait le couteau et a voulu me poignarder. C’est en tentant de le récupérer que je l’ai blessé. Je ne l’ai pas poignardé. Je ne sais pas comment il s’est retrouvé avec trois blessures », a expliqué l’accusé qui parle d’excuse de provocation. Des explications qui ont été réfutées par la mère de la victime, visiblement très affectée par la perte de son fils cadet. D’après la dame Seynabou Fall, le sieur Barry avait bien planifié son coup et a tué son fils par vengeance.

Invité à faire ses réquisitions, le parquet n’a pas été tendre avec l’accusé. « Heureusement, que la charia n’est pas appliquée dans ce pays. Si tel était le cas, Moustapha Barry serait tué depuis longtemps », a déclaré le maitre des poursuites, estimant que l’accusé a volontairement ôté la vie d’Alassane Keita. Avant de demander la confirmation de la peine d’instance.

L’avocat de la partie civile, Me Bamba Cissé a abondé dans le même sens que le maitre des poursuites. Là où l’avocat de la défense a plaidé la requalification des faits en coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans avoir l’intention de la donner. Et de solliciter une application bienveillante de la loi pour son client. Rendant son verdict, le juge de la chambre criminelle a infligé à l’accusé une peine de 20 ans de travaux forcés en sus d’une amende 50 millions de francs CFA à verser à la famille du défunt.

Continue Reading

ACTUALITES

La mosquée Al-Aqsa endommagée par un incendie le soir même du drame à Paris

Published

on

Un incendie s’est déclaré le 15 avril dans la mosquée Al-Aqsa, la plus vaste de Jérusalem. Le sinistre a causé des dégâts limités, selon les autorités, et le site est donc resté ouvert.

Un incendie s’est déclaré sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, à peu près au moment même où les flammes ravageaient la cathédrale Notre-Dame de Paris.

L’organisation musulmane a également fait savoir que l’incendie aurait été provoqué par des enfants en train de jouer, sans plus de précision toutefois.

L’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam, se trouve dans la Vieille ville, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la cité conquise par Israël en 1967 et depuis annexée. 
Le feu a endommagé une loge de garde au-dessus d’une salle de prière, selon le Waqf, la fondation islamique sous contrôle jordanien qui gère le site. Il a été rapidement éteint.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque