Connect with us

ACTUALITES

Seydou Guèye sur la déclaration de l’opposition : « Celui qui veut brûler le pays sera considéré comme un putschiste »

Published

on

Le porte-parole du gouvernement, également, porte-parole du parti de l’Alliance pour la République (Apr) se félicite des résultats provisoires publiés par la Commission nationale de recensement des votes (Cnrv) ce jeudi 28 février au Palais de Justice. Selon Seydou Guèye le Président Macky Sall, qui a concocté 58,27% du suffrage valablement exprimé, n’a fait que récolter que ce qu’il a semé.

«La première victoire appartient au peuple sénégalais qui a voté dans la paix et la sérénité avant de faciliter le Président Macky Sall qui n’a fait que récolter que ce qu’il a semé», déclare le porte-parole du gouvernement.

« Celui qui veut brûler le pays est un putschiste »
Seydou Guèye de poursuivre : «Après avoir rendu grâce à Dieu pour cette victoire qui est la seule chose qui peut amener la sécurité et la stabilité dans ce pays, nous considérons que ce n’est pas une défaite d’aller à des élections et de les perdre. C’est Dieu qui donne la victoire, mais aussi Dieu qui donne la défaite ». Et d’ajouter : «Dans une démocratie, il faut toujours respecter le choix de la majorité ».

Par rapport à la déclaration d’Idrissa Seck qui « rejette les résultat publiés par le juge Demba Kandji dans sa totalité », le porte-parole de l’Apr condamne de tels propos. Il considère que celui qui veut brûler le pays est «un Putschiste ».

Mais, souligne-t-il, «les Sénégalais sont conscients du scrutin du 24 févier dernier, ils savent très bien ce qu’ils ont fait, ils ont exprimé leur choix, donc, ils ne vont pas répondre à certains appels ».

En conclusion, Seydou Guèye appelle toutes les populations à prier pour que cette victoire du Président Sall soit un bien pour le pays, car dit-il, «le Sénégal nous appartient, donc, ce qui reste, c’est de gouverner ensemble».

ACTUALITES

PDS : rébellion autour de Me Wade

Published

on

Abdoulaye Wade ou son ‘’isolement’’ crée des frustrations dans les rangs du PDS. Certains responsables accusent les tenants du parti (Oumar Sarr et Cie), d’avoir isolé le pape du Sopi, le rendant inaccessible pour beaucoup. 

Ce qui a causé une fronde contre le secrétaire général national adjoint du parti, Oumar Sarr et ses partisans. 

En effet, des responsables de la Fédération nationale des cadres libéraux, qui parlent sous couvert de l’anonymat, accusent ces responsables d’avoir volontairement isolé Me Abdoulaye Wade, le rendant ainsi inaccessible à certains responsables du parti et aux militants. 

Depuis son retour au Sénégal, Me Abdoulaye Wade loge à l’hôtel Terrou –bi avec sa femme.

  Walfquotidien

Continue Reading

ACTUALITES

Palla Mbengue, voyagiste privé: « cette année, le prix du package pour le pèlerinage ne peut pas être à moins de 3 500 000 FCfa »

Published

on

A quelques jours de l’ouverture des inscriptions pour le pèlerinage à la Mecque, Palla Mbengue, voyagiste privé, annonce la hausse du package. 

Selon lui, le prix du package ne peut pas être à moins de 3 500 000 FCfa, sauf si on démarre le Hajj par la Mecque pour finir à Médine. La hausse annoncée du package pour le pèlerinage de cette année, se justifie par les charges qui ont connu, à leur tour, une hausse. 

Toutefois, rien n‘est encore trop tard. Il y a des possibilités pour que ce package pour le pèlerinage ne connaisse pas de hausse. Pour ce faire, Palla Mbengue propose l’inversion du séjour des pèlerins sénégalais à la Mecque. Le voyagiste privé explique: « Le Sénégal pouvait faire comme avant, c’est-à-dire démarrer le Hajj par la Mecque et finir par Médine. Si on avait inversé les choses, le pèlerinage allait être beaucoup moins cher pour les Sénégalais, le coût du package allait considérablement diminuer ». 

Mais Palla Mbengue précise que cela est une prérogative de l’Etat du Sénégal. 

L’Observateur

Continue Reading

ACTUALITES

Abdou Ndéné Sall :« La libération de Khalifa Sall ne doit pas être un préambule au dialogue»

Published

on

Le dialogue national auquel ont été les forces vives de la nation par le président Macky Sall, ne doit pas être une occasion pour demander de la part de l’opposition, la libération de « prisonnier ». C’est l’avis du moins de Abdou Ndéné Sall, ministre délégué.  Selon lui, demander l’amnistie pour un prisonnier qui a détourné de l’argent, c’est encourager les sénégalais à la mauvaise gestion des ressources. 

« Pour un dialogue, il faut plusieurs personnes, mais aussi dialoguer sur les problèmes de la Nation, mais pas sur le sort de deux ou trois personnes. Mais quand on pose des conditions pour la tenue d’un dialogue qui est pour le devenir de tout le pays, cela fausse le jeu. Il ne faut pas des préalables. La libération d’un tel ou d’un tel sont des problèmes individuels. Ces gens ont des problèmes avec la Justice, c’est à elle de régler le différend avec eux. Et ce genre d’appel est très mauvais pour l’économie d’un pays et son devenir. Leur accorder cette amnistie, les autres prisonniers condamnés pour les mêmes délits vont penser y avoir droit aussi. Les gens doivent apprendre à avoir un bon comportement par rapport aux deniers publics », conclura-t-il.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque