Connect with us

POLITIQUE

Présidentielle 2019 : Les faits marquants de la J2 de la campagne de Macky Sall

Published

on

Tivaouane. Cette cité religieuse, terre de Cheikh Sidy El Hadji Malick Sy, a offert l’hospitalité au président de la République. Macky Sall, candidat de la Coalition Benno Bokk Yakaar qui s’est entretenu avec les autorités de la sainte ville y a passé la première nuit de sa campagne électorale. Ce, après avoir été reçu par le khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour. Lequel était entouré d’autres proches du saint homme.

Dakaractu revient ici sur les grandes lignes de cette deuxième journée de campagne électorale pour un second mandat de Macky Sall, ce lundi. Après une nuit passée dans la cité, le convoi a pris la destination de Louga. Au cours du voyage, la caravane forte de près de 50 véhicules a fait des escales. Ce fut le cas à Méouane et à Ngaye Mékhé où le candidat a été accueilli sur la route par les maires desdites localités. Lesquels lui ont transmis de vive voix, les préoccupations de leurs administrés. Mais c’est à Kébémer où Macky Sall a fait son second meeting. Accueilli par des leaders locaux que sont Modou Diagne Fada et Thierno Lo, Macky Sall a pris des engagements en faveur des populations de la zone avant que le convoi ne s’ébranle à destination de Louga. Après la déferlante notée à Mbacké, une vraie marée humaine a pris d’assaut le meeting du camp présidentiel.

Macky Sall qui a été boosté par Ousmane Tanor Dieng, Mamour Diallo, Aminata Mbengue Ndiaye, entre autres, a bouclé sa deuxième journée de campagne par un grand meeting à Saint Louis. À la place publique se situant en face de la gouvernance de l’ancienne capitale, le leader de la Coalition Benno Bokk Yakaar, n’a pas pu se retenir face aux chansons de l’artiste musicien, Youssou Ndour. Il a même fait une démonstration de ses capacités de danseur devant une foule en liesse. A Ndar, il va d’ailleurs passer sa deuxième nuit de campagne électorale avant de reprendre, au petit matin, la route vers Podor…

ACTUALITES

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite ( Massogui Sylla )

Published

on

Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 . En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel ( ou semi-parlementaire ) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la république est le maître direct de sa politique devant le parlement ( Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution. Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du pm , qui reste administrativement celui du relais et l’instruction . Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la république en redonnant la fonction du président de la république toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure 
Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national. 
*Massogui sylla * 
Ministère des finances et du budget. 
Responsable de politique de l’APR

Continue Reading

ACTUALITES

PDS : Les 3 raisons du limogeage de Babacar Gaye ?

Published

on

Les raisons du limogeage de Babacar Gaye de son poste de porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), par le Pape du Sopi  étaient jusqu’ici inconnues. Cependant,  Source A, dans son édition du jour est revenu sur le sujet. Ce, pour ainsi lever un coin du voile sur les raisons pour lesquelles l’ancien porte-parole du Pds a été viré à son poste. D’après ledit quotidien, les raisons du limogeage sont au nombre de trois.D’abord, Babacar Gaye avait refusé de suivre le boycott à la Présidentielle 2019 lancé par Me Wade. Ensuite, il est parti soutenir Madické Niang à la Présidentielle, alors que ceci était la décision contraire à celle de Wade de ne soutenir aucun candidat. Et enfin, il s’avère que  Babacar Gaye avait fait des sorties publiques à propos de la crise qui s’est installée au Pds.

Continue Reading

ACTUALITES

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »

Published

on

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »


Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque