Connect with us

POLITIQUE

Présidentielle 2019: ICD et Alioune Dia dit Sadia votent Macky

Published

on

POLITIQUE

Réduction du train de vie de l’État : Le plat réchauffé de Macky

Published

on

À voir les dernières instructions du président Macky Sall sur les véhicules de l’Administration, le carburant et les logements conventionnés, on se dit que  les dépenses publiques seront désormais rationalisées. Pourtant, il suffit juste de jeter un coup d’œil sur la Var pour se rendre compte que rien n’a changé sous les cieux, depuis 2012.

En effet, le Conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2019 épouse, de manière assez déconcertante, les mêmes contours que celui du 12 avril 2012, tant dans la forme que dans le fond. Comme en 2012, le président réélu, Macky Sall, a décidé d’inscrire sa gouvernance sous le sceau de la « gouvernance sobre et vertueuse » avec, en fer de lance, la réduction « drastique » du train de vie de l’État.

En plus de la suppression des voyages en première classe et la limitation stricte des missions à l’extérieur, qui ont très tôt été rangées aux oubliettes, il avait décidé de la rationalisation des lignes téléphoniques, du recensement général du patrimoine foncier bâti et non bâti de l’État et du recensement exhaustif du parc automobile de l’État.

Sept ans après, retour à la case départ ! Le président Macky Sall qui avait rangé toutes ces mesures dans les lugubres tiroirs de l’oubli, semble vouloir les dépoussiérer pour faire montre de son « semblant d’attachement » à un train de vie « sobre » à la tête de l’État.

Communiqué Conseil des ministres du 17 avril 2019

Après avoir esquissé à grands traits la situation économique défavorable du moment, rappelé l’acuité des problèmes posés et l’ampleur de l’espoir suscité, le Premier ministre a exposé les premières mesures ci-après de réduction du train de vie de l’État :

    suppression des voyages en première classe pour toutes les autorités publiques ;

    limitation stricte des missions à l’extérieur ;

    recensement exhaustif du parc automobile de l’État et restitution des véhicules détenus de manière irrégulière ;

    inventaire exhaustif des locaux conventionnés par l’État et résiliation des contrats pour ceux occupés irrégulièrement ;

    recensement des immeubles appartenant à l’État et établissement de la situation de leur occupation, en vue de leur attribution dans des conditions régulières et transparentes ;

    inventaire des immeubles de l’État cédés dans des conditions irrégulières ou de non transparence ;

    résiliation de toutes les lignes téléphoniques utilisées par des non ayants droit ;

    rationalisation de la gestion des lignes téléphoniques dans l’Administration, avec la mise en place de restrictions pour les bénéficiaires et la définition de plafonds pour les abonnements ;

    rationalisation des contrats spéciaux ;

    mise en œuvre d’opérations de contrôle des effectifs des personnels de l’Administration publique.

… Vs communiqué du 12 avril 2012

Au titre des charges courantes de l’Administration, notamment celles de l’eau, de l’électricité et du téléphone, il a invité le Premier ministre à lui proposer, au plus tard le 1er août 2019, un cadre réglementaire portant sur les modalités d’abonnement, d’utilisation et de paiement des charges courantes de l’Administration.

S’agissant du parc des véhicules administratifs, le président de la République a requis du gouvernement un nouveau dispositif réglementaire sur les conditions d’acquisition, d’affectation, d’utilisation et de cession des véhicules administratifs ; non sans instruire le Premier ministre d’étudier la possibilité de remplacer les dotations budgétaires en carburant, entretien et réparation de véhicules par des indemnités représentatives.

Le chef de l’État a, dans le même élan, réaffirmé son attachement au recensement général du patrimoine foncier bâti et non bâti de l’État, de même que la réévaluation du portefeuille de l’État, en instruisant le Premier ministre de lui proposer, au 1er septembre 2019, une stratégie de valorisation et d’optimisation de ce patrimoine.

Le président de la République a instruit le ministre des Affaires étrangères à mettre en place de nouveaux passeports diplomatiques, en vue d’une plus grande rationalité dans leur octroi.

Continue Reading

POLITIQUE

Crise du pain: Le député Mbéry Sylla propose des « boulangeries citoyennes »

Published

on

Amadou Mbéry Sylla, député de la majorité présidentielle, s’est dit « outré » par l’attitude de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (Fnbs) qui a décrété un mouvement d’humeur de 72 heures, alors que les autorités du commerce avaient déjà enclenché des négociations. « Je ne suis pas contre la grève des boulangers, mais la manière est vraiment à déplorer.

Les autorités avaient déjà entamé une série de négociations pour trouver des solutions », a déploré le président des Délégations de l’Assemblée nationale. Le député dit avoir une solution pour éviter, à l’avenir, ce qu’il considère comme une crise du pain. « J’ai déjà saisi certains collègues députés. Étant représentants du peuple, nous allons proposer au président de la République de mettre sur pied des boulangeries citoyennes.

Ces boulangeries, installées dans les quartiers, vont pouvoir générer beaucoup d’emplois, mais aussi de permettre à la population de ne pas sentir ces genres de grève », a informé Amadou Mbéry Sylla. Il annonce d’ailleurs que le gouvernement sera aussi saisi très prochainement dans ce sens « pour trouver une solution définitive à ce problème qui devient récurrent ».

Continue Reading

POLITIQUE

Face aux députés Benno : Macky Sall raille les bains mystiques et les gris-gris des ministres

Published

on

Lors de la rencontre entre Macky Sall et les députés membres de la coalition Benno Bokk Yakaar, un parlementaire a pris la parole pour déplorer le manque de respect de certains ministres à leur endroit.

Le chef de l’État de lui donner une recette imparable : « S’ils vous manquent de respect, attendez-les à l’Assemblée. Mais, sachez que certains d’entre eux prennent des bains mystiques et portent des gris-gris ».

Ce qui est, sans doute, un message codé aux ministres et autres hauts fonctionnaires qui, en ces temps de distribution de prébendes et strapontins d’après-présidentielle, pensent pouvoir « cadenasser » Macky Sall.

Quant aux députés présents, dont la majeure partie n’est pas née de la dernière pluie, ils seront, certainement, plus « blindés » la prochaine fois qu’on leur annoncera la venu de ministres au sein de l’hémicycle.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque