Connect with us

POLITIQUE

Pourquoi Fatick doit voter massivement Macky en 2019

Published

on

Je suis un amoureux de mon Fatick natal. Je vais vous faire une révélation, j’ai écrit
une lettre au président Abdoulaye WADE au tout début de son mandat. Ma grande
ambition était de faire désenclaver la ville de Fatick et je lui disais dans la lettre que
le bitumage de la route Bambey-Niakhar-Fatick et du tronçon Niakhar-Diakhao
rendrait un grand service à Fatick et lui assurerait très probablement de gagner le
cœur des électeurs de la zone. Je ne pouvais même pas penser qu’il fût possible de
bitumer la route Fatick-Diakhao.

Pour ceux qui l’ont oublié sous le régime d’Abdou DIOUF, la route Dakar-Kaolack
était impraticable. Nous prenions alors la route de Thiès pour aller jusqu’à Kaolack
avant d’arriver à Fatick. Dans ce périple que nous faisions en passant par Thiès,
arrivés à Bambey, nous étions à 39 Km de Fatick, et comme par hasard, il n’y avait
pas de route bitumé, ensuite on arrivait à Diourbel à environ 40 Km de Fatick,
toujours pas de route, nous arrivions à Gossas à la même distance de Fatick
environ toujours pas de route bitumée. On faisait un arc de cercle de plus de 100
KM, pour arriver Kaolack 43Km derrière Fatick. Il est inutile de vous dire que cet
état de fait nous était écoeurant.

La route Fatick-Foundiougne était régulièrement rafistolée.

Quand Monsieur Macky SALL est arrivé aux affaires à l’époque, il a organisé un
forum à Fatick pour demander aux Fatickois de tous bords ce qu’ils souhaitaient
pour leur ville. La participation était massive et de tout bord. Il y avait des besoins
raisonnables et des besoins que je trouvais à l’époque difficile à satisfaire. Je vais en
citer deux comme anecdotes. Le premier me semblait important, à l’époque en effet
il n’y avait pas de GAB à Fatick, il fallait se rendre à Mbour ou à Kaolack. L’autre
était l’érection d’une bonne agence Senelec. Cette gestion participative a permis de
répondre à la grande partie des besoins exprimés à l’époque. Faudrait-il organiser
un autre forum pour actualiser ces besoins ? Certainement.

Pour l’état des routes de la ville, je ne vais prendre que le cas de Ndiaye-Ndiaye ou
la seule route qui y allait est celle qui quittait l’école des filles et qui s’arrêtait à la
porte du quartier.

Voici le tableau peu reluisant de l’environnement économique de la ville de Fatick
avant que Macky SALL n’arrive aux affaires avec Abdoulaye Wade ou en tant que
président de la république.

Quand il a été nommé par le président Abdoulaye, il a pu obtenir le bitumage des
routes Fatick-Niakhar-Bambey et Fatick-Diakhao-Gossas plus que les requêtes qui
étaient contenues dans ma lettre. Pour rester dans la même zone, devenu Président

de la république, son Excellence a fait réaliser les tronçons stratégiques Diakhao-
Ndiob-Diourbel et Diourbel-Bambey-Fatick. Fatick est désormais tellement

désenclavé que des Dakarois empruntent des fois la route Dakar-Fatick-Diakhao-
Diourbel pour se rendre au Magal.

La route de Foundiougne est de bien meilleure qualité et elle sera certainement
élargie et améliorée pour répondre au besoin du port. Le port aussi sera d’un grand
atout pour Fatick d’autant qu’un fatickois a fait former plus de cent résidents aux
métiers du port.

Que dire du pont de Foundiougne pour rester dans la zone. Ce pont sera désormais
la voie idéale pour se rendre en Gambie et en Casamance.
J’allais oublier la route qui mène à Ndangane, Samba Dia, Palmarin, Djifère, Joal
qui remettent ces villes dans leur région historiques du Sine et qui facilitent l’accès

aux produits halieutiques à la population de Fatick. Quid De l’autoroute Dakar-
Mbour-Fatick-Kaolack.

Oui il y a des crevasses dans les routes de la commune, cela me semble être lié à la
réalisation des canalisations, oui l’éclairage n’est pas parfait dans tous les quartiers.
Oui tout n’est pas parfait.

Lors de son prochain mandat que nous souhaitons, il devra mettre l’accent sur les
projets créateurs d’emploi autour du sel, des produits agricoles, de l’industrie entre
autres. Ces emplois s’ajouteront à ceux qui seront générés par le port et dans le
transport.

Nous faisons ce rappel à l’endroit des jeunes qui n’ont pas vécu tous ces calvaires
de l’avant Abdoulaye Wade pour que tout ce que le Président a fait pour Fatick soit
apprécié à sa juste valeur.

Made Sadio DIOUF

ACTUALITES

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite ( Massogui Sylla )

Published

on

Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 . En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel ( ou semi-parlementaire ) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la république est le maître direct de sa politique devant le parlement ( Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution. Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du pm , qui reste administrativement celui du relais et l’instruction . Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la république en redonnant la fonction du président de la république toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure 
Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national. 
*Massogui sylla * 
Ministère des finances et du budget. 
Responsable de politique de l’APR

Continue Reading

ACTUALITES

PDS : Les 3 raisons du limogeage de Babacar Gaye ?

Published

on

Les raisons du limogeage de Babacar Gaye de son poste de porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), par le Pape du Sopi  étaient jusqu’ici inconnues. Cependant,  Source A, dans son édition du jour est revenu sur le sujet. Ce, pour ainsi lever un coin du voile sur les raisons pour lesquelles l’ancien porte-parole du Pds a été viré à son poste. D’après ledit quotidien, les raisons du limogeage sont au nombre de trois.D’abord, Babacar Gaye avait refusé de suivre le boycott à la Présidentielle 2019 lancé par Me Wade. Ensuite, il est parti soutenir Madické Niang à la Présidentielle, alors que ceci était la décision contraire à celle de Wade de ne soutenir aucun candidat. Et enfin, il s’avère que  Babacar Gaye avait fait des sorties publiques à propos de la crise qui s’est installée au Pds.

Continue Reading

ACTUALITES

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »

Published

on

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »


Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque