Connect with us
google.com, pub-1634068040434760, DIRECT, f08c47fec0942fa0

ACTUALITES

Makhtar Cissé : “La question de l’après Macky ne doit pas se poser”

Published

on

Il est souvent cité parmi les potentiels successeurs de Macky Sall. Ceux qui ont instauré le débat sur “l’après-Macky” le voient comme un vrai challenger. Mais, Mouhamadou Makhtar Cisse, puisque c’est lui qu’il s’agit, juge “malsain” ce débat. “Non, ce débat ne m’inspire pas. Et, il ne peut pas m’inspirer”, a-t-il répondu à Mamoudou Ibra Kane qui lui a Interpellé sur la question, à l’émission, Jury Du Dimanche. Pour lui, cette question, non seulement, elle est prématurée, mais elle ne devrait même pas se poser au sein de coalition présidentielle. “La question de la succession du président Macky Sall ne doit pas se poser, en tout cas, pas au sein du gouvernement. Elle ne doit pas aussi se poser au sein de la majorité qui gouverne”, a-t-il déclaré.

Pour Makhtar Cisse, les priorités sont ailleurs. “On veut en permanence amener les Sénégalais à des débats de carrière, de personne, alors qu’il faudrait avoir la perspective du pays et de son avenir”, a-t-il souligné.

Même si l’après Macky Sall interpelle tous les Sénégalais, parce qu’il va arriver, le ministre du Pétrole et des Énergies pense que cela devrait être discuté à l’interne sur initiative de leur patron, Macky Sall. “Le moment venu, la discussion devrait se faire en interne et sur initiative exclusive du président de la République”, note Makhtar Cisse qui soupçonne les absents sur la ”short liste” d’être derrière ce débat. C’est un débat qui peut nuire au pays, beaucoup plus, qu’aux acteurs qui sont souvent cités. Parce qu’il y a beaucoup d’absents sur les listes qui circulent. Est-ce que ce ne sont pas ces absents qui organisent ce débat ? Je ne vais pas faire un déni. Je vois mon nom circuler tous les jours sur les listes alors que moi je suis un haut fonctionnaire, Inspecteur général d’Etat. Le président de la République m’a investi de sa confiance. Il m’a trouvé Directeur général des Douanes, nommé par son prédécesseur, il m’a confirmé à ce poste. Il m’a nommé ministre du Budget, Directeur de son Cabinet, Dg de Senelec et aujourd’hui ministre du Pétrole et des Energies. Vous pensez que, j’ai le droit et l’indélicatesse de penser à autre chose qu’à être loyal envers cet homme, travailler avec lui et réussir les missions qui me sont confiées, quand on a le privilège de faire autant dans ce secteur aussi sensible pour son pays ? J’appelle à un sursaut pour bâtir un consensus fort autour du président de la République à travers le dialogue national auquel il a convié l’ensemble des acteurs de la vie nationale”, a plaidé Makhtar Cissé.

Emedia


ACTUALITES

Abdoulaye Wade se rendra au Palais de la République, demain samedi

Published

on

Le Me Wade se rendra demain au Palais de la République, sur invitation du président Sall. C’est du moins ce que révèle dans un communiqué l’ancien chef de l’Etat, vendredi.

Voici in extenso le communiqué

Ce samedi au Palais

« Suite à l’invitation de Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade, Ancien Président de la République et Secrétaire General National du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rendra au Palais de la République ce samedi 12 octobre 2019 à 17 heures ».

Fossoyeurs

Cette visite, dit-on, aurait pu avoir lieu, la semaine dernière, vendredi 04 octobre, mais des fossoyeurs et autres faucons  tapis dans l’ombre, et qui œuvrent pour davantage creuser le fossé entre les deux (2) hommes d’Etat, étaient passés par-là.

Khalife général des mourides

Pour rappel, suite à la médiation du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, le Président Macky Sall et son prédécesseur Me Abdoulaye ont fumé le calumet de la paix à l’occasion de l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan, le 27 septembre dernier.

« Un père et un fils sont inséparables », avait déclaré Serigne Mountakha Mbacké.

Continue Reading

ACTUALITES

Aymirou GNINGUE : “SONKO se prend pour ce qu’il n’est pas”

Published

on

Le président du parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY) a répondu à ceux qui mettent en doute la crédibilité de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards, “les commissions d’enquête parlementaire ont pour mission d’investiguer sur des sujets que le bureau aura préalablement autorisés, dit-il, dans un entretien avec Le Soleil. Quand on parle de détournement de deniers publics d’un montant de 94 milliards F CFA et que celui qui a porté l’accusation est un député, donc un collègue, représentant qualifié du peuple sénégalais, ça donne plus de relief à la gravité de telles dénonciations. A partir de cet instant, l’Assemblée a mis en place cette commission pour apporter la lumière sur la question. Les auditions et investigations que la commission a faites ont abouti à des conclusions qui seront portées à l’attention des députés dans une séance à huis clos. Seuls les députés pourront décider, de façon souveraine, de tout ou une partie du rapport qui sera rendu public”, a affirmé Aymirou Gningue dans les colonnes du journal Le Soleil. Et quid de la déclaration d’Ousmane Sonko qui soutient que le pouvoir veut passer par l’Assemblée Nationale pour entraver son envol politique ? Le président du groupe parlementaire de la majorité rétorque, ” il se prend pour ce qu’il n’est pas. L’Assemblée nationale a autre chose à faire que de convoquer une plénière pour sa personne”.Publicité

Continue Reading

ACTUALITES

Nouvel Album : Mame Goor Diazaka Sort Du Lourd Avec Makarimoul Akhla – Regardez

Published

on

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque