Connect with us
google.com, pub-1634068040434760, DIRECT, f08c47fec0942fa0

RELIGION

Magal Touba 2019: Serigne Saliou Thioune suit les pas de son défunt père

Published

on

Le « 18 safar » correspondant à la date de la célébration du grand Magal de Touba, ce sera le 17 octobre prochain. C’est ainsi qu’après avoir participé activement aux «berndëls» lors de l’inauguration de la grande mosquée Massalikoul Jinaan, vendredi dernier, les «thianta- counes» ont déjà fait cap sur cet événement majeur du calendrier des mourides. Et c’est tout naturellement, pour perpétuer l’œuvre de son défunt père, que le nouveau guide des «thiantacounes»- et non moins fils aîné de Cheikh Béthio Thioune – nous rapportent nos capteurs, étaient hier à Diabel, près de Khelcom.

Serigne Saliou Thioune était parti réceptionner les premiers troupeaux de bœufs achetés au Mali, en attendant l’arrivée des autres lots. Le Khalife de Cheikh Béthio Thioune a déjà pris ses quartiers à Dianatoul Mahwa et y restera jusqu’au Magal, confirme du reste Mor Huchard, un des «Dieuwrignes» et proche du guide des «thiantas». D’après lui, l’ambiance, festive au domicile de Cheikh Béthio à Touba, a d’ores et déjà débuté. Et à coup sûr, elle ne va plus s’arrêter jusqu’au «18 Safar». C’est à dire si les «thiantas» sont déjà de plein pied dans le Magal de Touba 2019.

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RELIGION

VIDEO – HADARATOUL JUMMAH À MASSALIKOUL DJINANE

Published

on

Après l’inauguration de la mosquée Massalikoul Djinane, la communauté Tidiane y a effectué la hadratoul Jummah de ce vendredi, rendant doublement historique ce grand moment pour la communauté musulmane du Sénégal.

Ils ont participé à l’inauguration de Massalikoul Jinane à leur manière. Plusieurs fidèles Tidianes n’ont pas manqué d’apporter une contribution à hauteur de l’évènement historique de l’inauguration de la plus grande mosquée de l’Afrique de l’ouest.

Après la prière de de Tisbaar qui a eu lieu avec la participation de toutes les franges de la communauté musulmane, il y a eu l’accomplissement de la Hadaratoul Jummah. Ce zikr, récité tous les vendredis entre les prières de Takussan et de Timis en groupe de préférence, est une des chartes de la voie de la Tidianiya.

C’est sous une très forte mobilisation qui ne s’est pas estompée depuis le début de la journée, qu’ils ont tenu leur Hadratoul Jummah à l’intérieur comme à l’extérieur de la grande salle de prière de Massalikoul Jinane, ce vendredi soir. Un fait assez rare. C’est pourquoi, quand ce refrain de la « Salatoul Fatihi » a retenti dans cette nouvelle maison de Dieu construite, sur fonds propres dans la capitale sénégalaise par la communauté mouride, ils étaient très nombreux sur place comme ailleurs, à ressentir beaucoup de frissons face à ce moment symbolique qui vient rassembler les Sénégalais de tous bords dans une période où les démons de la division n’ont pas manqué de tenter les uns et les autres.

Continue Reading

RELIGION

Oustaz Alioune Sall en deuil

Published

on

Le célèbre prêcheur Oustaz Alioune Sall est en deuil. L’animateur d’émissions religieuses à Sud Fm vient de perdre son père Baye Mbaye Sall. L’annonce a été faite sur les ondes de ladite radio.

Continue Reading

RELIGION

1904-1997 : Mame Dabakh, 22 ans déjà !

Published

on

Ce samedi 14 septembre 2019, les Sénégalais se rappellent le rappel à Dieu de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh, Khalife général des tidianes. Un homme multidimensionnel, un érudit, un sage dont l’œuvre ne cesse de passionner les Sénégalais, les musulmans en particulier.

Vingt-deux ans que Mame Abdou a quitté ce bas-monde. Mais son œuvre reste intacte. Ses enseignements plus que jamais revisités à chaque moment de crise. Une voie autorisée, il avait l’habitude de rappeler à l’ordre les gouvernants, les citoyens, les fidèles.

Pour préserver la paix et la concorde nationales, Dabakh comme l’appelaient affectueusement les Sénégalais, savait user d’un franc-parler qui lui était propre. Des crises, il en désamorcées, il a réconcilié des communautés et a servi de porte étendard à l’islam.

Fils de El Hadji Malick Sy et de Sokhna Safiétou Niang, l’ancien disciple de feu Serigne Hady Touré accéda au califat en 1957. Il s’est éteint le 14 septembre 1997, à l’âge de 93 ans. Dabakh, un trait d’union entre les confréries, entre les religions, de son vivant et aujourd’hui encore, fait l’unanimité aux yeux des populations.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque