Connect with us

international

Le FBI a enquêté sur Trump afin de savoir s’il travaillait pour les Russes

Published

on

Le FBI, la police fédérale américaine, a ouvert en 2017 une enquête pour déterminer si le président Donald Trump travaillait pour le compte de la Russie, a affirmé vendredi le New York Times, citant des sources anonymes.

L’investigation du FBI a été rapidement fusionnée dans l’enquête ouverte par le procureur spécial Robert Mueller sur des soupçons de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump pour l’élection présidentielle de 2016.

Le New York Times ne donne pas d’indications sur les éventuelles conclusions des recherches du FBI.

Le FBI a ouvert son enquête à la suite du limogeage de son directeur James Comey par M. Trump en mai 2017, selon le NYT. D’après les sources citées par le quotidien, l’enquête avait un volet de contre-espionnage et un volet criminel.

Le volet contre-espionnage devait déterminer si M. Trump avait consciemment ou inconsciemment travaillé pour Moscou, et le volet criminel portait sur le limogeage de James Comey, écrit le journal, selon lequel on ignore si les investigations sur l’aspect contre-espionnage se poursuivent actuellement.

Toujours selon le New York Times, le FBI a eu des soupçons sur d’éventuels liens de M. Trump avec la Russie dès la campagne présidentiellel de 2016.

Mais il n’a pas ouvert d’enquête jusqu’à ce que le président Trump limoge James Comey, qui avait refusé de lui prêter allégeance et de mettre fin à de premières investigations sur une éventuelle collusion avec la Russie.

M. Trump, qui nie catégoriquement toute collusion de ce genre, critique régulièrement l’enquête du procureur Mueller, qu’il considère comme une « chasse aux sorcières » et une machination visant à délégitimer sa présidence.

L’enquête Mueller a débouché sur de multiples inculpations et sur des condamnations de proches collaborateurs de M. Trump.

L’avocat Michael Cohen a été condamné à trois ans de prison notamment pour infractions à la législation sur le financement des campagnes électorales.

Paul Manafort, qui a été un temps directeur de l’équipe de campagne de M. Trump, a été condamné pour des malversations financières liées à des activités en Ukraine antérieures à la campagne de 2016.

Et Michael Flynn, ancien conseil à la sécurité nationale de M. Trump, a plaidé coupable d’avoir menti aux enquêteurs sur ses liens avec des responsables russes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Italie – L’avocat du pyromane sénégalais rejette l’intention de faire mal

Published

on

« Il ne voulait pas faire mal … ». souligne l’avocat de Ousseynou Sy, ce Sénégalais qui a mis le feu, mercredi, au bus de transport d’enfants.

« Il ne voulait blesser personne. C’était un geste irréfléchi, il voulait faire un geste frappant pour attirer l’attention sur ce qui se passe en matière de politique migratoire », explique Davide Lucchini, avocat du pyromane sénégalais, quelques heures après la folie qui aurait pu coûter la vie à 51 enfants.

Pour l’avocat, il n’y a aucune intention meurtrière telle que reconnue lors de l’interrogatoire qui s’est déroulé, hier mercredi, en fin d’après-midi, devant les procureurs Luca Poniz et Alberto Nobili (responsable du pool anti-terroriste).

« Ousseynou Sy est un homme exaspéré qui ne partage pas les politiques d’immigration restrictives, dont la dernière en date est le refus des autorités italiennes d’accueillir les migrants sur les côtes siciliennes.

« Il n’a jamais prétendu être victime de racisme, il est athée et n’a aucun supposé lien avec le terrorisme », ajoutera la robe noire, rapporte storie.caffeinamagazine.it visité jeudi à Senego.

Continue Reading

ACTUALITES

Italie – Bus incendié : Le pyromane sénégalais aurait planifié son action

Published

on

Essence, pinces, armes composent l’arsenal mis à contribution à Milan mercredi, par le Sénégalais qui a mis le feu au bus de transport, avec à bord 51 enfants.

Ousseynou Sy, le Sénégalais qui a mis le feu à un bus rempli d’enfants pour venger les morts en mer Méditerranée, avait planifié son coup dans les moindres détails, rapporte lprimatonazionale.it visité jeudi à Senego.

Il avait acheté deux bidons de 10 litres d’essence et autres artifices pour attacher les victimes. Il avait également posté une vidéo sur Youtube pour en dire assez sur les nombreux naufrages en Méditerranée.

« Je ne peux pas supporter de voir des enfants mourir dévorés par des requins et des femmes enceintes se noyer », dit-il dans un message délirant.

Pour l’émigré de 47 ans, père de deux filles, devenu citoyen italien en 2004, après avoir épousé une fille de Crema, dont il s’était séparé, « l’Afrique devait ressusciter » et ses compatriotes n’étaient plus obligés de partir en Europe punis pour ses « politiques migratoires criminelles ».

Continue Reading

ACTUALITES

Brésil : Au moins six morts après des tirs dans une école près de Sao Paulo

Published

on

Cinq élèves et un fonctionnaire ont été tués par balles après l’irruption de deux adolescents armés dans cette école située à Suzano.

Six personnes, cinq élèves et un fonctionnaire, ont été tuées par balles, mercredi 13 mars, dans une école de Suzano, localité proche de Sao Paulo (Brésil), annonce sur Twitter le gouvernement de l’Etat de Sao Paulo, en s’appuyant sur des informations de la police militaire. Deux adolescents armés ont fait irruption dans cette école avant de se mettre à tirer. « Ils se seraient suicidés sur les lieux », ajoute le communiqué.

« Je viens d’apprendre que des enfants ont été cruellement assassinés dans l’école d’État professeur Raul Brasil, à Suzano », a réagi sur Twitter, le gouverneur de Sao Paulo, qui a indiqué se rendre sur place.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque