Connect with us

POLITIQUE

Gonflé à bloc à l’Est et au Sud : Macky Sall sûr de sa victoire

Published

on

De Tambacounda à Ziguinchor, en passant par Kédougou, Vélingara, Kolda, Sédhiou, Bignona, Cap Skirring, Oussouye et Bounkiling, sa dernière étape dans le sud du pays, ce mardi, Macky Sall a drainé des foules. On croirait que les départements se sont passés le mot : toujours plus haut, toujours plus fort dans la mobilisation. Elles rivalisent d’ardeur à chaque réception du candidat de Benno Bokk Yakaar.

Macky accueilli comme un messie à Tambacounda

Le président sortant, Macky Sall, a été accueilli comme un héros à Tambacounda. Les populations locales lui ont réservé un accueil chaleureux. Selon les populations, la ville de Tamba va voter massivement pour le président Macky Sall pour le remercier des travaux pour la modernisation de la ville. Le candidat de Benno avait inauguré la route Tambacounda-Dialacoto qui s’étend sur 65 kilomètres et a lancé les travaux du Programme Promovilles. Il a également annoncé le lancement prochain de la ligne ferroviaire reliant Dakar à Bamako qui fera de Tambacounda le carrefour ferroviaire. Bref, il suffit de voir les milliers de personnes qui ont accueilli le président pour savoir que Macky va remporter la bataille de la région de Tambacounda.

… Les bons points du PUDC, entre autres

La posture de Macky Sall vendredi 8 février dernier à Kédougou tranche avec celle de la veille à Goudiry. En effet, emmitouflé dans un costume sombre et une chemise blanche, le candidat à sa propre succession s’est montré très sûr de lui face à la foule monstre qui l’attendait au stade municipal de Tambacounda où il a tenu un meeting.

Devant ses militants, il a scandé : «nous avons déjà gagné Tamba». Avant de rappeler les investissements déjà consentis dans cette partie du Sénégal. «Tambacounda c’est 325 kilomètres de frontière avec le Mali, 62 kilomètre de frontière avec la Mauritanie au Nord mais également 162 kilomètres de frontières avec la Gambie au Sud. Mon ambition pour cette région, c’est de poursuivre ce que j’y ai déjà commencé à travers le PUDC, les infrastructures hydrauliques».

A l’en croire, son plan pour sortir cette région de l’ornière consistera entre autres à y réaliser une université virtuelle, un centre de formation professionnel pour la jeunesse dans les métiers des mines, des BTP, des routes ainsi que tous les métiers. Mais aussi, a-t-il ajouté, il veut «terminer le centre de santé de Diankémakha et Makacolibantang ainsi que l’extension de l’hôpital régional».

A Sédhiou : le pont de Farafégné et Promoville votent Macky

Sédhiou a accueilli dimanche 9 février dernier le candidat Macky Sall. Les habitants de cette localité ont salué la construction du pont Sénégambie qui permet, selon eux, de traverser la Gambie sans anicroche. Mais, ils lui ont soumis leurs doléances parmi lesquelles un stade municipal ainsi que le bitumage de certains axes.

Ces revendications ne sont apparemment pas tombées dans l’oreille d’un sourd. Car, indiqué le candidat de Benno bokk yakaar (BBY), il n’a pas attendu pour lancer le processus de désenclavement de Sédhiou et les résultats notés lui donnent raison d’autant plus que, affirme-t-il «aujourd’hui Sédhiou est complètement désenclavé ». S’y ajoute que, informe-t-il, la région dispose déjà de 40 étangs de 1000 hectares et de 10 hectares de 10 000 hectares. Ce qui fera de Sédhiou «la capitale de l’aquaculture » d’ici peu. «Après la reconstruction de la route nationale (RN) 6 Ziguinchor Tanaff nous avons engagé le bitumage de la Boucle du Boudié. La Boucle nord», a-t-il déclaré avant d’expliquer que la boucle sud aussi allait être goudronnée.

Avant de prendre congé de ses hôtes, Macky Sall a annoncé la construction d’un nouvel hôpital régional de niveau 2, la réhabilitation du stade. A l’en croire, avec les nombreux financements consentis dans le Pakao, il ne doute pas d’une large victoire qui l’attend au soir du 24 février.

De Velingara à Kolda : Macky Sall a fait foule

Samedi matin, le stade municipal de Vélingara a, lui aussi, refusé du monde, plein comme un oeuf. De Gouloumbou à Sarré Bassi (3 km de Vélingara) les populations sont sorties le long du chemin pour acclamer et manifester leur soutien au Président Macky Sall. Diawa Sarré Bassi) a donné avant goût de ce qu’allait être la mobilisation de Vélingara.

Une foule monstre, des populations totalement satisfaites du Président sortant et engagées pour sa réélection. Le bilan du Président Sall est reluisant au Fouladou. Vélingara, pourtant chef lieu de département depuis des décennies, n’a connu le «goudron» qu’avec Macky Sall.

Publicité

Sur les 1367 km de routes bitumées dans l’ensemble du pays, cette partie du Fouladou a eu droit à une part considérable. Elle a également été bien servie en pistes rurales (700 km réalisés depuis 2012) grâce au PUDC.

Le gouvernement du Président Sall a, en outre, pu édifier en sept ans, 13 ponts, compte non tenu de celui de Farafégné. Autant de faits qui fondent le candidat de Benno à affirmer que «Vélingara votera la continuité du Plan Sénégal Emergent». Le chef de l’Etat, en abordant le secteur agricole qui reste l’activité dominante chez les populations locales, a indiqué que «grâce aux efforts de la SODAGRI, Vélingara nourrit toute la région de Kolda».

Dans le cadre de la phase 2 du PUDC, le focus sera mis sur la construction de pistes rurales pour désenclaver définitivement certaines parties du département en plus de densifier le réseau hydraulique. Le candidat de BBY a aussi fait savoir qu’aprés sa réélection, «l’hôpital de Vélingara passera au niveau2, avec toutes les commodités nécessaires pour un meilleur fonctionnement».

Du gazon synthétique pour le stade municipal et un Espace numérique ouvert (ENO) sont également prévus à Vélingara. Sans oublier le projet d’ouverture de centre de formation en machinerie agricole et méthodes culturales qui offrirait de nouvelles perspectives aux jeunes de la localité. Sur la Nationale 6, la caravane de BBY a effectué des arrêts dans les localités de Diaobé, Mampatim, Dabo…entre autres avant de rallier Fafacourou par une nouvelle piste construite par le PUDC.

Zéro bac en Casamance…

A l’instar de du pont de Farafégné qui permet aujourd’hui aux populations du sud dy pays de gagner du temps, le candidat de Benno une fois réélu compte mettre des ponts dans les lieux où les populations traversent à l’aide d’un bac.

Ainsi, au deuxième jour de son séjour à Ziguinchor, le président sortant s’est engagé à poursuivre la mise en œuvre de projets d’infrastructures devant déboucher à terme sur le remplacement de tous les bacs de franchissement par des ponts, dans cette partie sud du pays.

Visiblement satisfait des réalisations entreprises depuis son accession à la tête du pays (en 2012), Macky Sall a promis de continuer la mise en œuvre de projets dans le domaine des infrastructures en Casamance avec le slogan « des ponts partout, zéro bac », lors d’un grand meeting organisé lundi à Ziguinchor, la capitale du Sud.

En provenance d’Oussouye, de Cap-Skirring et de Goudomp dans la région de Sédhiou pour des caravanes et des meetings, Macky Sall est retourné à Ziguinchor dans le cadre d’un meeting départemental au rond-point Aline Sitoé Diatta.

Une foule nombreuse a assisté à cette manifestation en même temps que tous les leaders locaux de Benno Bokk Yaakaar, la coalition portant sa candidature. Satisfait de cette mobilisation, le candidat à sa propre succession n’a pas hésité à soutenir que Ziguinchor avait remporté la bataille de la mobilisation, en attendant Kaolack et Nioro, des localités du centre du pays.

«Entre 2015 et 2018 nous avons réalisé des investissements de 450 milliards FCFA pour la réalisation de 58 projets majeurs dans tous les secteurs de la vie économique comme les infrastructures dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’agriculture», a dit Macky Sall.

La mise en place en 2014 du Projet pôle pour le développement de la Casamance (PPDC), est selon candidat sortant «un programme structurant de l’action de l’Etat en Casamance pour promouvoir les perspectives de paix dans la région».

Le candidat sortant a loué les résultats probants obtenus dans le désenclavement terrestre, aérien et maritime de la Casamance, promettant, au passage, la reconstruction la Route nationale numéro 4 dans sa partie reliant Sénoba à Ziguinchor, à Mpack, premier village Sénégalais entre Ziguinchor et le Guinée Bissau.

A Bounkiling, le candidat de Benno dit avoir parachevé la victoire dans la Casamance naturelle. Macky Sall, a été, ce mardi matin, accueilli par les populations sorties en masse pour lui témoigner sa reconnaissance, suite, notamment au désenclavement total de la Casamance par la construction du pont de Farafégné.

ACTUALITES

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite ( Massogui Sylla )

Published

on

Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 . En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel ( ou semi-parlementaire ) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la république est le maître direct de sa politique devant le parlement ( Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution. Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du pm , qui reste administrativement celui du relais et l’instruction . Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la république en redonnant la fonction du président de la république toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure 
Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national. 
*Massogui sylla * 
Ministère des finances et du budget. 
Responsable de politique de l’APR

Continue Reading

ACTUALITES

PDS : Les 3 raisons du limogeage de Babacar Gaye ?

Published

on

Les raisons du limogeage de Babacar Gaye de son poste de porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), par le Pape du Sopi  étaient jusqu’ici inconnues. Cependant,  Source A, dans son édition du jour est revenu sur le sujet. Ce, pour ainsi lever un coin du voile sur les raisons pour lesquelles l’ancien porte-parole du Pds a été viré à son poste. D’après ledit quotidien, les raisons du limogeage sont au nombre de trois.D’abord, Babacar Gaye avait refusé de suivre le boycott à la Présidentielle 2019 lancé par Me Wade. Ensuite, il est parti soutenir Madické Niang à la Présidentielle, alors que ceci était la décision contraire à celle de Wade de ne soutenir aucun candidat. Et enfin, il s’avère que  Babacar Gaye avait fait des sorties publiques à propos de la crise qui s’est installée au Pds.

Continue Reading

ACTUALITES

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »

Published

on

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »


Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque