Connect with us

Education

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Les étudiants orientés dans les instituts privés envahissent la rue

Published

on

Les instituts privés d’enseignement supérieur ont joint l’acte à la parole. Ils ont exclus les 40 000 étudiants qui y étaient orientés par l’Etat du Sénégal, pour exiger le paiement de la dette qui leur est due. Face à cette situation, les étudiants orientés dans le privé ont envahi la rue, pour demander à l’Etat de respecter ses engagements. A Dakar, les étudiants ont marché de la place de la Nation (ex-Obélisque) au rond-point de la Rts.

«Quarante mille espoirs sont sacrifiés, 40 000 étudiants sont dans la rue sans un avenir certain. Comment un pays, qui se dit émergent, peut compromettre l’avenir de 40 000 jeunes ?», s’indigne Zakaria Niasse, porte-parole du Cadre unitaire national des étudiants orientés.

A l’instar de leurs camarades de Dakar, les étudiants orientés dans le privé à Ziguinchor ont aussi manifesté. Ils estiment que le gouvernement veut les sacrifier. A les en croire, ils ne supportent plus d’être éconduits tous les matins par des vigiles positionnés devant le portail de leurs institutions. «Nous réclamons de la considération et du respect. Cela fait une semaine qu’on est privé de rentrer dans les classes. Il faudrait que l’Etat réagisse le plus vite possible pour que nous puissions rejoindre les salles de classe, parce qu’on a besoin d’étudier», a soutenu Bakary Sano, porte-parole des étudiants orientés dans le privé à Ziguinchor. Poursuivant, il demande à l’Etat du Sénégal de respecter les engagements pris avec les instituts privés, car «notre avenir est en train d’être bafoué».

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Education : l’amicale des étudiants de la formation professionnelle et technique menace de bloquer le système

Published

on

Les étudiants de la formation professionnelle et technique sont très en colère et menacent de paralyser le système la semaine prochaine si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

Selon  Zik Fm, les étudiants exigent la revalorisation de la formation professionnelle et technique, l’équipement des salles ainsi que le paiement de leurs bourses.

Continue Reading

ACTUALITES

Rufisque / Dictée P. G. L. 2019 : L’IEF arme moralement la représentante du Sénégal à la finale internationale prévue à Montréal.

Published

on

La Dictée P.G.L. (Paul Gérin-Lajoie) est un projet éducatif majeur mis en place en 1991 au Canada et dans le monde. Ce projet cherche à sensibiliser les jeunes de manière ludique aux enjeux du monde qui les entoure (coopération internationale, respect, solidarité, préservation de l’environnement…) et à améliorer l’usage et la maîtrise de la langue française. Pour cela, la Fondation fournit divers outils pédagogiques aux élèves et au personnel enseignant participant.  
Depuis le début de l’année, plus de 310 000 élèves du Québec, du Canada, des États-Unis et d’Afrique ont participé au projet. Cette année, La Dictée P.G.L. c’est près de 1 000 finales d’écoles, 22 finales régionales au Canada et aux États-Unis et 3 finales nationales (pour l’Algérie, le Maroc et le Sénégal). Ainsi, 77 élèves ont obtenu une place à la prestigieuse Grande Finale Internationale qui aura lieu 19 mai à Montréal. Le Sénégal sera représenté à cette grande finale par Mouhamed GAYE de l’École Dodel 2 de l’IEF de Podor et par Solène Alicia COLY de l’École Immaculée Conception de l’IEF de Rufisque Commune. 
Ainsi donc, pour encourager et féliciter cette dernière, qui est sortie première au niveau national, l’inspecteur chef de circonscription, M. Elhaj Ndiogou Dione, accompagné des membres de son personnel, a rendu visite ce matin à la lauréate, dans sa classe et parmi ses camarades. Ce fût également l’occasion pour l’IEF de lui transmettre ses prières et tous les encouragements de la communauté éducative. 

Continue Reading

ACTUALITES

Vers la création d’un réseau pour la valorisation de la filière fraise en Afrique

Published

on

La filière fraise est en pleine expansion au Sénégal et en Afrique où la demande s’avère supérieure à l’offre (10 tonnes par semaine). C’est pour cette raison que les acteurs qui sont dans le secteur veulent mettre sur pied un réseau le 21 avril prochain pour mieux valoriser cette filière en Afrique. Selon l’agronome sénégalais Thierno Souleymane Agne, par ailleurs co-fondateur de la société Fraisen, l’idée consiste à regrouper les producteurs de fraise en Afrique pour créer un label africain.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque