Connect with us

POLITIQUE

Duel Mamour Diallo-Ousmane Sonko: le Pastef seul dans l’arène

Published

on

Le parti Pastef a décidé de passer à la vitesse supérieure concernant l’affaire des 94 milliards de francs découlant de la cessation du titre foncier TF 1451R appartenant à la famille Ndiaga Ndoye et consorts. Selon les partisans d’Ousmane Sonko, cette affaire revêt un parfum de «prédation des ressources du peuple sénégalais.»

«Un groupuscule d’individus, d’hommes d’affaire, de hauts cadres de l’administration et de quelques politiciens se sont servis de faux actes d’acquiescement en introduisant une personne à qui ils ont reconnu un droit de propriété qu’elle n’a jamais eu.» Ces propos sont de Bassirou Diomaye Faye, responsable des cadres du parti Pastef qui se prononçait sur l’affaire des 94 milliards de francs Cfa portant sur le titre foncier TF 1451R située à Rufisque et appartenant à la famille de Ndiaga Ndoye et Cie.

Lors du point de presse organisé mercredi et dédié à ce sujet M. Faye et Cie se sont employés à démontrer les ramifications qui n’avaient pour but que de soutirer ce titre foncier des mains des membres de la famille de Ndiaga Ndoye au profit de Seydou Sarr, par le biais de «faux actes d’acquiescement», lui permettant lui et ses complices, d’empocher la rondelette somme de 94 milliards de francs Cfa.

«Preuves à l’appui», les partisans de Sonko soutiennent que la corruption a été au cœur de cette affaire. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle le directeur des Domaines, Mamour Diallo et d’autres personnalités citées par le président de Pastef n’osent pas, selon eux, porter l’affaire en justice, malgré les menaces de plainte soulevées çà et là par les accusés.

ACTUALITES

Gouvernement parallèle : Les FDS dévoilent leur plan, ce dimanche

Published

on

Les membres des Forces démocratiques du Sénégal (Fds), affiliées à la coalition Idy 2019, qui ne ruminent toujours pas la défaite de leurs coalition à la dernière résidentielle ne comptent pas reculer d’un iota.

Les semaines dernières, ils avaient annoncé l’installation d’un gouvernement parallèle le 02 avril prochain, date à laquelle le Président réélu pour cinq ans, va prêter serment.Ainsi, ce dimanche, 24 mars 2019, Babacar Diop et Cie comptent dévoiler leur plan à Rufisque par une rencontre.

Continue Reading

ACTUALITES

Election présidentielle du 24 février : des proches de Khalifa Sall préparent de graves révélations

Published

on

Les proches de Khalifa Sall se préparent à faire de graves révélations sur la dernière élection présidentielle du 24 février dernier. C’est en tout cas ce que révèle « Les Echos », qui soutient que les pro Khalifa vont bientôt tenir une conférence de presse dans ce sens. Ces lieutenants de l’ex-maire de Dakar à qui avaient été donné l’ordre de la part de leur mentor, de ne pas perdre leur temps ni leur énergie, suite à l’appel aux retrouvailles lancé par le Parti socialiste, indique encore le journal.

Continue Reading

ACTUALITES

Bignona : Benno accuse Sonko d’avoir « utilisé des armes non conventionnelles »

Published

on

Les responsables de la mouvance du département de Bignona ont fait hier l’évaluation de la Présidentielle du 24 février. Face à la presse à la suite de leur rencontre, le coordonnateur Abdoulaye Badji a révélé les causes de leur defaite dans la zone. « Les gens ont travaillé, mouillé le maillot et toutes les stratégies ont été mises en œuvre. Mais certainement, il y a quelque choses qu’on n’a pas pu prendre en compte et qui nous a coûté cet échec’’, a-t-il indiqué.
Et pour justifier le triomphe de l’adversaire, en l’occurrence les partisans de la coalition « Sonko Président », M. Badji a soutenu que ces derniers ont utilisé « des armes non conventionnelles en s’appuyant sur le vote d’aucuns qualifieraient d’affectif ou ethnique, même si on pourrait dire la même chose ailleurs ».
A titre de rappel, la coalition « Sonko Président » a obtenu 51 438 voix contre 27 398 pour le candidat de Benno Bokk Yakaar, 2 169 pour Idy2019, 412 pour le Pur et 377 pour Madické Niang.
« Si on interroge les chiffres des élections législatives et du parrainage, cela montre que dans notre propre vivier, on a perdu beaucoup de voix. Et ce sont des choses à analyser et à revoir », a ajouté M. Badji repris par « Le Quotidien ».

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque