Connect with us

POLITIQUE

Conseil constitutionnel : Abdoul Mbaye interpelle Pape Oumar Sakho sur son mandat

Published

on

Le mandat de Pape Oumar Sakho à la tête du Conseil constitutionnel est arrivé à terme depuis le 12 août 2016. Dans une lette dont Enquête a copie, Abdoul Mbaye interpelle l’ancien premier président de la Cour suprême sur la non publication du décret justifiant son mandat actuel.
« Par article récent, M. Seybani Sougou, Sénégalais résidant en France, a attiré l’attention de ses compatriotes sur la non-publication du décret présenté par le site informatique de l’État du Sénégal », écrit, d’emblée, le président du parti Act.
Qui poursuit : « Le site du Conseil Constitutionnel indique que votre mandat, arrivé à terme le 13 août 2010, aurait été renouvelé par un décret qui porterait le numéro 2016-1222 du 12 août 2016. Il se trouve malheureusement que ce décret est introuvable », déclare Abdoul Mbaye.
Aussi exige-t-il la publication de décret au cas où il aurait existé pour garantir l’ordre constitutionnel. Le cas contraire, souligne Abdoul Mbaye, l’absence de sa publication lui enlève toute validité.
Et l’ancien Premier ministre d’ajouter : « il est essentiel que vous puissiez informer au plus vite l’opinion nationale et internationale du numéro 2016-1222 du 12 août 2016 aurait été inséré, précisant également la date de sa publication ».

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Macky Sall prévient les Sénégalais : « faudra attacher les ceintures en 2020 parce que ça pourrait tanguer »

Published

on

Single Post

Les Sénégalais risquent de vivre des lendemains difficiles. La mise en garde est du chef de l’État qui présidait, samedi, un panel des cadres de l’Apr. « En 2020, il faudra attacher les ceintures parce que ça pourrait tanguer », a prévenu Macky Sall dans la livraison du quotidien Les Échos de ce lundi.

Le chef de l’État d’ajouter : « Si on ne fait pas de réformes, il n’y aura pas d’émergence en 2035. Il ne faut pas se voiler la face. Il n’y aura rien et on continuera à être de ces pays sous-développés qui tendent la main. Vraiment, ce n’est pas ça mon ambition ».

Continue Reading

POLITIQUE

Cissé Lo sur la mairie de Dakar: «Que Diouf Sarr, Amadou Ba se présentent, je vais tous les… »

Published

on

La sortie d’Abdoulaye Diouf Sarr, hier dimanche, dans l’émission Jury du dimanche, dévoilant ses ambitions pour la mairie de Dakar, n’ébranle pas le député de l’Apr, Moustapha Cissé Lô. Ce dernier a confié à Seneweb qu’il va briguer le suffrage des Dakarois «contre vents et marées».

«Abdoulaye Diouf Sarr a plein droit de se présenter, de même qu’Amadou Ba, mais je vais tous les battre. Je ne suis pas leur égal», a-t-il dit, soulignant que la mairie de Dakar, ce n’est pas pour n’importe qui. 
«Même le Président Macky Sall ne peut pas m’empêcher de me présenter à ces élections, parce que je l’avais soutenu quand il briguait le suffrage des Sénégalais pour la magistrature suprême», a juré Cissé Lô. 
«Pour les élections locales, les Dakarois choisiront et voteront librement pour un maire crédible, honnête et engagé à résoudre les problèmes primaires de la population Dakaroise», poursuit le député qui dit être contre «la politisation excessive des mairies». 
Car, croit savoir le président du parlement de la Cedeao, «le maire doit être  bien outillé, armé, doté d’une très grande expérience de la gestion locale, pour mieux jouer le rôle de relais efficace entre les pouvoirs publics et les populations».

Continue Reading

POLITIQUE

Le Sénégal achète trois patrouilleurs et des missiles à la France

Published

on

Le Sénégal va se doter de trois nouveaux patrouilleurs du groupe français Kership, ainsi que de missiles du groupe européen basé en France MBDA, a-t-on appris dimanche lors de la signature d’une série d’accords entre gouvernements à Dakar.

Kership – une co-entreprise de Piriou et Naval group – doit livrer trois patrouilleurs hauturiers OPV 58 pour « plusieurs centaines de millions d’euros », selon Pascal Piriou, président du groupe éponyme. L’entreprise de Concarneau (ouest de la France) a connu plusieurs succès à l’export cette année, avec la vente de quatre patrouilleurs hauturiers destinés à la marine argentine (un contrat d’environ 300 millions d’euros et comparable à l’accord sénégalais) et douze chasseurs de mines au profit de la Belgique et des Pays-Bas.

Piriou, qui s’est implanté au Sénégal en 2017, est également en discussions avec deux patrouilleurs pour Chypre et a renouvelé son contrat de maintenance avec la marine française.Cette acquisition, formalisée au palais présidentiel sénégalais en présence du chef de l’État Macky Sall et du Premier ministre français Édouard Philippe, se double de l’achat de missiles mer-mer et mer-air de l’européen MBDA, dont le siège est au Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine).

Effort militaire

M. Sall, réélu en février, a promis d’augmenter significativement l’effort militaire sénégalais: l’effectif de son armée de terre doit être porté de 20.000 à 30.000 hommes d’ici à 2025, tandis que sa marine doit monter en gamme en équipements comme en troupes (1.000 à 2.000 environ), alors que d’importants gisements de gaz et d’hydrocarbures doivent être mis en exploitation au large de ses côtes. Parmi les autres accords paraphés dimanche, figure la confirmation d’un prêt de 50 millions d’euros par l’Agence française de développement « en vue d’une gestion performante des finances publiques et d’une amélioration de la transparence budgétaire ».

Enfin, la coopération entre les ministères de la Culture doit être renforcée autour de trois axes: une meilleure circulation des oeuvres et un programme de formation à la conservation et à la médiation au sein des musées; un soutien au développement des industries culturelles et créatives, et le soutien à la création d’une industrie cinématographique.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque