Connect with us

POLITIQUE

Bes Du Ñakk confirme le discours de Wade et annonce un front contre Macky…

Published

on

Bes Du Ñakk (BDN) est en phase avec Me Wade concernant le parrainage, la rétention des cartes d’électeurs. Mieux les partisans de Serigne Mansour Sy Djamil souhaitent une alliance Bes Du Ñakk-Pur-Pds pour faire échouer le hold-up électoral en place.

Le discours de Wade sur le processus électoral trouve écho favorable chez Bes Du Ñakk qui dénonce les forcing du Président Sall.

« Le Président Abdoulaye Wade décide d’entrer en jeu en faisant une déclaration reprenant ce que nous avons toujours dit et dénoncé », annonce dans un communiqué, le Comité d’initiative de Bes Du Ñakk (BDN).

« Égrenant le bilan de Macky Sall, depuis sept ans, pour lequel BDN était au-devant des fronts de lutte, le Président Wade montre les traces d’une conspiration contre le peuple, à toutes les étapes du processus : parrainage, rétention des cartes d’électeurs, donc suppression de candidats et d’électeurs, carte électorale fausse, fichier non conforme et vote fictif; et dans le même temps, l’ancien Président détecte les germes d’une tyrannie qui s’annonce », lit-on dans le communiqué.

Selon les partisans de Serigne Mansour Sy Djamil, « le dispositif d’un gigantesque hold-up électoral est déjà mis en place, qui constitue en lui-même, une source de violence. La violence est du côté du pouvoir et le peuple lui tourne le dos. Le président sortant veut faire du forcing et avoir un second mandat. Le peuple ne l’acceptera pas, il résistera sans violence, à travers la forme de lutte la plus éprouvée et la plus efficace à savoir la mobilisation générale des syndicats, qui peuvent arrêter la production et obliger le gouvernement à négocier pour avoir des élections dans des conditions normales ».

Aussi pourront-ils compter sur la « mutualisation de tous les fronts de lutte, à l’instar des gilets jaunes en France, un mouvement social combatif pourra venir à bout de Macky . Si possible dans une alliance Bes Du Ñakk-Pur-Pds, ce serait le triangle magique seul à même de faire échouer le hold-up électoral en place. Une alliance réellement populaire ».

ACTUALITES

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite ( Massogui Sylla )

Published

on

Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 . En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel ( ou semi-parlementaire ) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la république est le maître direct de sa politique devant le parlement ( Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution. Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du pm , qui reste administrativement celui du relais et l’instruction . Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la république en redonnant la fonction du président de la république toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure 
Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national. 
*Massogui sylla * 
Ministère des finances et du budget. 
Responsable de politique de l’APR

Continue Reading

ACTUALITES

PDS : Les 3 raisons du limogeage de Babacar Gaye ?

Published

on

Les raisons du limogeage de Babacar Gaye de son poste de porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), par le Pape du Sopi  étaient jusqu’ici inconnues. Cependant,  Source A, dans son édition du jour est revenu sur le sujet. Ce, pour ainsi lever un coin du voile sur les raisons pour lesquelles l’ancien porte-parole du Pds a été viré à son poste. D’après ledit quotidien, les raisons du limogeage sont au nombre de trois.D’abord, Babacar Gaye avait refusé de suivre le boycott à la Présidentielle 2019 lancé par Me Wade. Ensuite, il est parti soutenir Madické Niang à la Présidentielle, alors que ceci était la décision contraire à celle de Wade de ne soutenir aucun candidat. Et enfin, il s’avère que  Babacar Gaye avait fait des sorties publiques à propos de la crise qui s’est installée au Pds.

Continue Reading

ACTUALITES

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »

Published

on

Vidéo – Ahmed Khalifa Niass compare Macky à Kagame: « Macky moko dakh limiy def… »


Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque