Connect with us

ACTUALITES

Baye Niass, Chef religieux : «Les Wahhabites sont plus dangereux que les francs-maçons

Published

on

L’association pour la paix et la protection du patrimoine islamique a organisé un colloque pour dénoncer les agissements dangereux des Wahhabites qui viennent d’insulter les plus grands guides religieux du sénégal par réseaux sociaux interposés.

La tendance humaine est telle que tout ce que nous ne comprenons pas finit par relever du mystère total pour nous. Et bonjour les stéréotypes et les clichés de tous ordres. Certes la franc-maçonnerie est coiffée dans le même poteau que ces mystères que nous donnons délibérément un contenu mais le monde judéo chrétien qui préside presque aux destinées de la mondialisation est bel et bien le fruit du travail de la loge maçonnique mondiale. Et dans maçonnique, il y a l’idée de maçon. C’est à dire celui qui construit. Quand l’association pour la paix et la protection du patrimoine islamique organise ce vendredi 26 janvier une conférence à l’issue de laquelle le Chef religieux Baye Niass déclare que les Wahhabites sont plus dangereux que les francs-maçons, il y a lieu de s’interroger sur leurs véritables desseins. En effet Baye Niass et Cie accusent l le docteur Lô d’avoir traité les grands chefs religieux Sénégalais « d’obscurantistes pour avoir crée des innovations dans l’Islam au point d’induire en erreur les musulmans ».Ces chefs religieux tiennent à rappeler que Serigne Touba, Cheikh Omar Foutiyou Tall, Cheikh Ibrahima Niass, El Hadji Malick, pour ne citer que ceux-là, étaient des érudits de l’Islam. Ils s’interrogent pourquoi les étudiants formés en Arabie Saoudite versent facilement dans le Wahhabisme alors que les autres sénégalais dans d’autres universités comme Al Azar et d’autres pays arabes reviennent sans séquelles psychologiques. Pour ces chefs religieux, c’est cette forme d’endoctrinement qui mène les jeunes vers le terrorisme comme c’est le cas au nord du Mali ou au Nigeria avec Boko Haram.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

PDS : rébellion autour de Me Wade

Published

on

Abdoulaye Wade ou son ‘’isolement’’ crée des frustrations dans les rangs du PDS. Certains responsables accusent les tenants du parti (Oumar Sarr et Cie), d’avoir isolé le pape du Sopi, le rendant inaccessible pour beaucoup. 

Ce qui a causé une fronde contre le secrétaire général national adjoint du parti, Oumar Sarr et ses partisans. 

En effet, des responsables de la Fédération nationale des cadres libéraux, qui parlent sous couvert de l’anonymat, accusent ces responsables d’avoir volontairement isolé Me Abdoulaye Wade, le rendant ainsi inaccessible à certains responsables du parti et aux militants. 

Depuis son retour au Sénégal, Me Abdoulaye Wade loge à l’hôtel Terrou –bi avec sa femme.

  Walfquotidien

Continue Reading

ACTUALITES

Palla Mbengue, voyagiste privé: « cette année, le prix du package pour le pèlerinage ne peut pas être à moins de 3 500 000 FCfa »

Published

on

A quelques jours de l’ouverture des inscriptions pour le pèlerinage à la Mecque, Palla Mbengue, voyagiste privé, annonce la hausse du package. 

Selon lui, le prix du package ne peut pas être à moins de 3 500 000 FCfa, sauf si on démarre le Hajj par la Mecque pour finir à Médine. La hausse annoncée du package pour le pèlerinage de cette année, se justifie par les charges qui ont connu, à leur tour, une hausse. 

Toutefois, rien n‘est encore trop tard. Il y a des possibilités pour que ce package pour le pèlerinage ne connaisse pas de hausse. Pour ce faire, Palla Mbengue propose l’inversion du séjour des pèlerins sénégalais à la Mecque. Le voyagiste privé explique: « Le Sénégal pouvait faire comme avant, c’est-à-dire démarrer le Hajj par la Mecque et finir par Médine. Si on avait inversé les choses, le pèlerinage allait être beaucoup moins cher pour les Sénégalais, le coût du package allait considérablement diminuer ». 

Mais Palla Mbengue précise que cela est une prérogative de l’Etat du Sénégal. 

L’Observateur

Continue Reading

ACTUALITES

Abdou Ndéné Sall :« La libération de Khalifa Sall ne doit pas être un préambule au dialogue»

Published

on

Le dialogue national auquel ont été les forces vives de la nation par le président Macky Sall, ne doit pas être une occasion pour demander de la part de l’opposition, la libération de « prisonnier ». C’est l’avis du moins de Abdou Ndéné Sall, ministre délégué.  Selon lui, demander l’amnistie pour un prisonnier qui a détourné de l’argent, c’est encourager les sénégalais à la mauvaise gestion des ressources. 

« Pour un dialogue, il faut plusieurs personnes, mais aussi dialoguer sur les problèmes de la Nation, mais pas sur le sort de deux ou trois personnes. Mais quand on pose des conditions pour la tenue d’un dialogue qui est pour le devenir de tout le pays, cela fausse le jeu. Il ne faut pas des préalables. La libération d’un tel ou d’un tel sont des problèmes individuels. Ces gens ont des problèmes avec la Justice, c’est à elle de régler le différend avec eux. Et ce genre d’appel est très mauvais pour l’économie d’un pays et son devenir. Leur accorder cette amnistie, les autres prisonniers condamnés pour les mêmes délits vont penser y avoir droit aussi. Les gens doivent apprendre à avoir un bon comportement par rapport aux deniers publics », conclura-t-il.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque