Connect with us

ACTUALITES

Aly Ngouille Ndiaye doit désarmer les milices d’Abdou Mbow, Siré Dia et Augustin Tine

Published

on

Lamine Diallo, maire de la commune Thiès Nord, et tous les membres du comité électoral départemental de la coalition Idy2019, ont fait face à la presse ce mardi 12 février 2019.

Lamine Diallo s’est, d’abord, félicité de la forte mobilisation de tous les Thièssois à l’occasion du meeting du 3 février dernier, jour de l’ouverture de la campagne électorale qui a enregistré un succès éclatant à tout point de vue. “ C’est grâce à l’engagement de tous nos alliés et surtout du comité électoral parce que la mobilisation était d’abord l’affaire du département de Thiès. Ça a été retentissant du point de vue succès”, dit-il.

Selon lui, même s’il est vrai qu’aux élections législatives, ils ont perdu plus de 30 milles voix, aujourd’hui dans le département la tendance donne Idrissa Seck favori.

Le maire pense que 90% des populations ne sont pas satisfaites du bilan de Macky Sall et sont motivées et engagées pour faire partir Macky Sall. “Nous sommes fatigués du régime qui passe son temps à nous mentir et nous berner”, note le maire de Thiès Ouest.

Se prononçant sur les violences notées, il soutient qu’aujourd’hui il faut mettre en avant la force de l’argument, plutôt que la celle de la violence. “Nous voulons une campagne civilisée et apaisée. La violence c’est l’arme des faibles. Dans la ville, c’est la panique dans le camp des aperistes.

“De la même manière que le ministre de l’Intérieur a ordonné aux forces de sécurité d’aller bloquer la sécurité de Issa Sall, de désarmer ses agents et de les interpeller, le ministre de l’intérieur aurait dû donner les mêmes ordre aux forces de défense et de sécurité pour désarmer la milice du député Abdou Mbow, du directeur de la Poste, Siré Dia, et même du ministre des forces armées, Augustin Tine. Tous ces leaders-là ont derrière eux des milices armées. La preuve, des attaques ont été orchestrées par des milices, la maison de Sanokho a été attaquée avec des armes blanches et des gaz lacrymogènes sortis. Il faut qu’ils reviennent à la raison, parce qu’ils vont perdre le pouvoir au soir du 24 février prochain”, conseille le maire.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Expresso : La chute d’Omar El Béchir impacte sur la société

Published

on

La chute de l’ex dirigeant soudanais, Omar El Béchir, a entraîné des remous au sein de l’entreprise, Expresso. Des cadres de la société sont sous pression et leur PDG international, le président Rahmatalla, est en train de chercher un asile. 

Le directeur administratif et financier, proche d’Omar El Béchir, révèle-t-on, est en voyage et son poste est dirigé par intérim par un Sénégalais. Selon Iradio, qui donne l’information, le syndicat a adressé un mémorandum à la direction générale qui a tenu une réunion aujourd’hui, jeudi, 25 avril. 

A retenir, Expresso international est une société à capitaux soudanais qui a des filiales en Mauritanie, au Sénégal et dans d’autres pays africains. 

Continue Reading

ACTUALITES

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite ( Massogui Sylla )

Published

on

Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 . En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel ( ou semi-parlementaire ) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la république est le maître direct de sa politique devant le parlement ( Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution. Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du pm , qui reste administrativement celui du relais et l’instruction . Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la république en redonnant la fonction du président de la république toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure 
Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national. 
*Massogui sylla * 
Ministère des finances et du budget. 
Responsable de politique de l’APR

Continue Reading

ACTUALITES

Insuffisance rénale : « Il faut éradiquer les bouillons alimentaires » (Dr Abdou Niang)

Published

on

6000 nouveaux cas d’insuffisance rénale apparaissent chaque année au Sénégal. Un chiffre alarmant qui pousse Dr Abdou Niang, chef de service néphrologie du Centre hospitalier national Dalal Jaam, à demander une limitation de « la quantité de sel utilisée dans la cuisine et éradiquer définitivement l’utilisation des bouillons alimentaires ». Dr Niang s’est confié à Seneweb dans un entretien à paraître. Extrait.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque