Connect with us

ACTUALITES

Agression des journalistes à Tambacounda : Appel promet des « mesures fortes »

Published

on

L’Association des Editeurs et Professionnels de la Presse (APPEL) a appris avec consternation le tabassage en règle des journalistes embarqués dans la caravane de campagne électorale du candidat El Hadji Sall à Tambacounda. Selon les témoignages des confrères recueillis, il y aurait huit (8) journalistes blessés dont trois dans un état grave. Cette agression sauvage et barbare est intervenue à la suite d’une bataille rangée entre militants du PUR et ceux de la Coalition Bennoo Bokk Yaakar qui a eu lieu ce lundi matin vers Légal Pont, un quartier de la commune de Tamba », note Ibrahima Lissa Faye et Cie.

APPEL tient à condamner la violence sous toutes ses formes. « Elle ne peut cautionner ou rester inerte face à une telle violence contre des hommes de médias. Elle demande une coordination de toutes les organisations faitières des médias pour une ou des actions fortes à mener pour condamner et marquer les esprits de tous les candidats engagés dans cette présidentielle du 24 février pour que de tels actes ne se reproduisent plus jamais».

L ‘association des éditeurs et professionnels de presse en ligne n’exclue pas de passer à une vitesse supérieure si les confrères ne sont pas traités comme il se doit.

«Nous allons suivre de près les développements de cette affaire et la suite de la campagne et nous réservons de prendre toute initiative visant la protection des reporters fut-elle le boycott ou le black out d’un ou des candidats dont leurs militants seraient reconnus comme étant agresseurs de journalistes», note Appel dans un communiqué parvenu à la rédaction d’igfm.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Expresso : La chute d’Omar El Béchir impacte sur la société

Published

on

La chute de l’ex dirigeant soudanais, Omar El Béchir, a entraîné des remous au sein de l’entreprise, Expresso. Des cadres de la société sont sous pression et leur PDG international, le président Rahmatalla, est en train de chercher un asile. 

Le directeur administratif et financier, proche d’Omar El Béchir, révèle-t-on, est en voyage et son poste est dirigé par intérim par un Sénégalais. Selon Iradio, qui donne l’information, le syndicat a adressé un mémorandum à la direction générale qui a tenu une réunion aujourd’hui, jeudi, 25 avril. 

A retenir, Expresso international est une société à capitaux soudanais qui a des filiales en Mauritanie, au Sénégal et dans d’autres pays africains. 

Continue Reading

ACTUALITES

Au Sénégal, la suppression du poste de premier ministre n’est pas une décision inédite ( Massogui Sylla )

Published

on

Il y’a eu deux fois dans le passé une suppression du poste du premier ministre, en 1963 et 1983 . En réalité, avec cette réforme, le Sénégal quitte un régime semi-présidentiel ( ou semi-parlementaire ) caractérisé par la responsabilité du gouvernement devant le parlement pour entrer dans un régime présidentiel d’où le président de la république est le maître direct de sa politique devant le parlement ( Assemblée nationale) et l’absence du droit de dissolution. Le régime présidentiel est caractérisé par une séparation stricte des pouvoirs entre L’exécutif et le législatif, aucun des deux ne pouvant soumettre l’autre. Dans sa vision d’accélérer les choses et de rationaliser les dépenses de l’état pour répondre aux attentes citoyennes, supprimer le niveau intermédiaire du pm , qui reste administrativement celui du relais et l’instruction . Le président Macky Sall aurait rendu un grand service au futur président de la république en redonnant la fonction du président de la république toute grandeur et sa valeur. Je félicite le président sur cette décision majeure 
Tout compte fait, quelque soit le régime adopté, le président Macky fera tout pour installer durablement le Sénégal dans une démocratie participative, dans laquelle les décisions qui engageront la nation fassent l’objet de larges concertations et explications d’où l’appel au dialogue national. 
*Massogui sylla * 
Ministère des finances et du budget. 
Responsable de politique de l’APR

Continue Reading

ACTUALITES

Insuffisance rénale : « Il faut éradiquer les bouillons alimentaires » (Dr Abdou Niang)

Published

on

6000 nouveaux cas d’insuffisance rénale apparaissent chaque année au Sénégal. Un chiffre alarmant qui pousse Dr Abdou Niang, chef de service néphrologie du Centre hospitalier national Dalal Jaam, à demander une limitation de « la quantité de sel utilisée dans la cuisine et éradiquer définitivement l’utilisation des bouillons alimentaires ». Dr Niang s’est confié à Seneweb dans un entretien à paraître. Extrait.

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque