Select your Top Menu from wp menus
1200
1200
1200
1200
1200
1200

Présidentielle 2019 : L’eau, ce redoutable adversaire de Macky Sall

Il est sans visage et sans parti politique, mais, il est tout aussi redoutable que les candidats Karim Wade et Khalifa Sall qu’il a mis hors de course. L’interminable pénurie d’eau pourrait jouer un sale tour au Président Macky Sall, candidat à sa propre succession.

Le président de la République, candidat à sa propre succession, est en train d’éliminer un à un ses adversaires à l’élection présidentielle de 2019, dont le premier tour est fixé au 24 février. Mais, Macky Sall devra faire face à un redoutable adversaire sans visage et sans parti politique, mais tout aussi redoutable que les candidats Karim Wade et Khalifa Sall qu’il a mis hors de course.Pénurie d’eau à Dakar et sa banlieue

Il s’agit de l’eau ou plutôt du manque d’eau dans beaucoup de quartiers de Dakar notamment aux Parcelles assainies, Pikine, Guédiawaye et même dans certaines localités de l’intérieur du pays qui restent parfois deux à trois jours sans eau. Le manque d’eau sera présent le jour du scrutin, c’est un adversaire au candidat Macky Sall que ni la justice, ni la loi sur le parrainage ne pourra empêcher d’être présent le jour du vote.

Cette pénurie d’eau, à moins de huit mois de l’élection présidentielle, aura, à n’en pas douter, des conséquences sur le choix des électeurs. En effet, la longue pénurie d’eau qui sévit dans la capitale commence à engendrer un mécontentement populaire. La grogne se fait, de plus en plus, sentir. «Si Macky Sall n’est pas en mesure de nous fournir correctement de l’eau, il n’a qu’à partir et laisser la place à un autre», fulmine une dame à la recherche du liquide précieux, dans le quartier des Parcelles assainies. «On ne veut pas d’un Président qui est incapable de nous fournir correctement de l’eau», renchérit une autre femme, une bassine sur la tête.

Dakar n’a pas encore enregistré de manifestation de grande envergure contre les coupures d’eau, mais la situation est tendue et peut dégénérer à tout moment.

En mai dernier, des jeunes du quartier de Niarry Tally et de Yeumbeul avaient barré les routes de leur quartier, à l’aide de pneus allumés et des troncs d’arbres pour protester contre le manque d’eau dans leur quartier. En septembre 2013, des violentes manifestations contre les coupures d’eau avaient secoué plusieurs quartiers de Dakar. A côté du manque d’eau devenu chronique, le président de la République doit faire à une autre grogne liée cette fois-ci au chômage massif des jeunes.

Le 28 juin 2011, Dakar et plusieurs régions avaient connu de violentes manifestations contre les coupures d’électricité; appelées émeutes de l’électricité. Des manifestants excédés par les incessantes et longues coupures de courant avaient saccagé et incendié plusieurs bâtiments publics, dont les agences de la Senelec de la Patte d’Oie et des Parcelles assainies. Des manifestations qui avaient précipité la défaite du président de la République de l’époque, Abdoulaye Wade.

Charles Gaiky DIENE – Walf

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *