Select your Top Menu from wp menus
1200
1200
1200
1200

SAINT-LOUIS : Le Général Meïssa Niang au chevet des gendarmes blessés lors des affrontements à l’UBG

Absent du territoire national lors des événements tragiques de Saint-Louis, le général de corps d’armée Meïssa Niang, Haut commandant de la gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire, s’est rendu hier, au chevet des gendarmes blessés lors des manifestations à l’Université Gaston Berger. Le Haut Commandant de la gendarmerie nationale s’est fait le devoir d’aller évaluer les conditions d’engagement de ses troupes à la suite de la réquisition du Recteur de l’UGB.
L’objectif était de voir si l’intervention rentrait dans le cadre des prérogatives de la gendarmerie et si elle a été exécutée conformément aux dispositions de la 70-37 du 13 octobre 1970 et de l’Instruction numéro 20 relative à la participation des Forces armées au maintien de l’ordre. La même instruction, convoquée par le tireur, comme nous le révélions en exclusivité dans notre dernière livraison. Le Général Niang a regretté le décès de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène et a prié pour le repos de son âme. Il a témoigné son soutien aux gendarmes blessés dans l’exercice de leur devoir régalien. Après leur avoir apporté une assistance psychologique par le biais du Service de Santé de la gendarmerie, il a promis à ses unités une assistance juridique.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *