Select your Top Menu from wp menus
1200
1200

Idrissa Seck accusé de « crime écologique » : La réplique de Yankhoba Diattara

Le président de la commission de l’aménagement du territoire et des domaines, Abdoulaye Sow, et d’autres conseilles veulent débarquer Idrissa Seck de son perchoir. Yankhoba Diattara, 1er vice-président du parti de Rewmi répond aux accusateurs de son président de parti vu comme un « criminel écologique » par ces premiers.
Selon le bras droit de Idrissa Seck à Thiès, l’attitude des conseillers du parti Apr est dégueulasse. «S’il y a quelqu’un qui a violé la loi, c’est bien Abdoulaye Sow. Je ne sais pas qui est derrière lui, mais je vais ester en justice. Il est en train de salir ma peau. J’ai moi-même été informé, ce dimanche, de la présence sur le site, d’engins de terrassement. J’ai saisi le commandant de la brigade de Gendarmerie qui m’en a fait la confirmation », révèle Yankhoba Diattara.

Le 1er vice-président du parti de Rewmi de dire aussi qu‘ »Abdoulaye Sow, président de cette commission, a donné un avis favorable au promoteur Cheikh Guéye. Je me suis déplacé sur le site. Le maire de Kayar m’a dit qu’il a eu le plan du conseil départemental. Ce qui est faux. Abdoulaye Sow fait de la diffamation. C’est dégueulasse. On a reçu 143 millions en crédit de fonctionnement. Cela couvre à peine les salaires« .

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *