Select your Top Menu from wp menus
1200
1200

MAMADOU NKRUMAH SANE REPOND A MACKY SALL : « PAS DE NEGOCIATION SANS LA LEVEE IMMEDIATE ET SANS CONDITION DES MANDATS D’ARRET… »

La main tendue du président Macky Sall au MFDC, dimanche 31 décembre dernier lors de son message à la nation, va manifestement buter contre la question des mandats d’arrêt lancés contre Mamadou Nkrumah Sané et compagnie. A moins que les tenants du pouvoir revoient leur position sur ce sujet. Joint par Infos15, le secrétaire général du mouvement irrédentiste a soutenu qu’il n’y aurait pas de négociation sans la levée « immédiate et sans condition » des mandats d’arrêt lancés contre des responsables du MFDC.
« Depuis son accession au pouvoir, Macky Sall ne fait que répéter la même chose. Ce nouvel appel pour des négociations avec le MFDC s’inscrit naturellement dans ce sillage. S’il veut vraiment des négociations, il doit s’adresser directement au MFDC. Il ne doit pas lancer son invitation à l’occasion d’un discours à la télé. Jusqu’à présent, nous n’avons jamais reçu de message venant de sa part, a d’abord déploré Mamadou Nkrumah Sané.
J’avais une fois reçu un émissaire de Macky Sall. Je lui ai dit qu’il n’ y aurait pas de négociation sans la levée immédiate et sans condition des mandats d’arrêt que les différents régimes ont lancés contre des dirigeants du MFDC. Aucune réponse depuis 2013, a-t-il rappelé.
Je sais, a poursuivi M. Sané, que Macky Sall va vers une année très difficile, car la présidentielle est prévue en 2019. Il veut avoir un second mandat, c’est la raison pour laquelle il tend la main à notre mouvement. Mais je le dis et je le répète, pas de négociation sans la levée des mandats d’arrêt lancés contre moi-même et certains responsables du mouvement. »
« Ce soir, j’ai surtout à cœur de vous entretenir de ce qui nous rassemble et nous unit en tant que Nation. Au-delà de nos convictions et choix individuels, le récit de notre histoire et la fibre émotionnelle qui relie chacun de nous à cette histoire nous rappellent, en effet, que nos sorts sont indéfectiblement liés, avait d’abord expliqué le chef de l’Etat.
Pour ma part, je reste disponible et ouvert à toutes et à tous, sur le chemin qui nous mène vers notre destin commun, dans l’unité et la paix, avait-il rassuré.
Voilà pourquoi je lance, à nouveau, un appel solennel à tous nos compatriotes du MFDC pour la consolidation de la paix, a-t-il dit avant d’ajouter :(…) Faisons enfin le pas décisif vers la paix définitive ; une paix sans vainqueurs, ni vaincus »
Invité à se prononcer sur l’accalmie notée sur le terrain, Mamadou Nkrumah Sané dira : « Je vais vous rafraîchir la mémoire. Pendant le premier mandat d’Abdoulaye Wade, il n’y avait pas d’affrontement sur le terrain. Le MFDC lui avait laissé le temps pour voir si ses promesses seraient tenues. C’est quand le mouvement a compris qu’il mentait que la situation a dégénéré. Donc l’accalmie constatée sur le terrain doit être analysée avec beaucoup de tact. »

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *