Connect with us
google.com, pub-1634068040434760, DIRECT, f08c47fec0942fa0

ACTUALITES

9 octobre 1906 : naissance de Léopold Sédar Senghor

Published

on

photo non datée de Léopold Sédar Senghor, président du Sénégal entre 1960 et 1980. AFP PHOTO

(Dakar) – Homme politique et éminent poète, Léopold Sédar Senghor a consacré toute sa vie à la cause de la race noire et des Sénégalais. A travers ses écrits et ses actes, à l’instar de ses pairs de la Négritude, il aura relevé le défi de rétablir l’Homme noir dans sa dignité et surtout réussi à préserver la cohésion sociale d’un pays nouvellement indépendant. Né le 9 octobre 1906, le président-poète a un vécu encyclopédique même si des chapitres malheureux ont entaché la beauté des pages.

Né à Joal, localité si chère à son être de poète, Senghor gravit sans difficultés les échelons du vedettariat. Prénommé après Léopold Angrand, riche commerçant et grand ami de son père décédé deux jours avant sa naissance, le jeune Senghor fera ses débuts dans l’apprentissage du christianisme. Ainsi entrera-t-il à la mission catholique de Joal, puis au collège-séminaire de Dakar et plus tard à l’actuel Lycée Lamine Guèye où il obtiendra son baccalauréat grâce surtout à sa maîtrise du français et du latin.
Cette maîtrise du français l’introduira dans le cercle restreint des plus grands poètes au monde. De la négritude à la colonisation, en passant par le métissage culturel, le poète ne laissera aucun thème inexploré. Fier de ses origines, il chantera dans son recueil de poèmes, son royaume d’enfance qu’est Joal avec une éloquence rarement égalée. C’est ainsi qu’il sera reçu au concours d’agrégation de grammaire en 1935, désigné Prince des poètes en 1978 et élu à l’académie française en 1983.
Sur le plan politique, Senghor s’activera à défendre les siens avec des mandats de député du Sénégal en 1951 et plus tard de président de la République dès le 5 septembre 1960. Ses vingt ans de règne laisseront cependant un bilan mitigé. Si Senghor a pu préserver la cohésion sociale dans l’Etat-nation en réalisant son projet de « commun vouloir de vie commune », il n’a pas manqué de s’attirer les foudres de certains citoyens avec la liquidation du président Mamadou Dia, en décembre 1962.

Auteur : senenews

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ACTUALITES

Abdoulaye Wade se rendra au Palais de la République, demain samedi

Published

on

Le Me Wade se rendra demain au Palais de la République, sur invitation du président Sall. C’est du moins ce que révèle dans un communiqué l’ancien chef de l’Etat, vendredi.

Voici in extenso le communiqué

Ce samedi au Palais

« Suite à l’invitation de Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade, Ancien Président de la République et Secrétaire General National du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se rendra au Palais de la République ce samedi 12 octobre 2019 à 17 heures ».

Fossoyeurs

Cette visite, dit-on, aurait pu avoir lieu, la semaine dernière, vendredi 04 octobre, mais des fossoyeurs et autres faucons  tapis dans l’ombre, et qui œuvrent pour davantage creuser le fossé entre les deux (2) hommes d’Etat, étaient passés par-là.

Khalife général des mourides

Pour rappel, suite à la médiation du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, le Président Macky Sall et son prédécesseur Me Abdoulaye ont fumé le calumet de la paix à l’occasion de l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan, le 27 septembre dernier.

« Un père et un fils sont inséparables », avait déclaré Serigne Mountakha Mbacké.

Continue Reading

ACTUALITES

Aymirou GNINGUE : “SONKO se prend pour ce qu’il n’est pas”

Published

on

Le président du parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY) a répondu à ceux qui mettent en doute la crédibilité de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards, “les commissions d’enquête parlementaire ont pour mission d’investiguer sur des sujets que le bureau aura préalablement autorisés, dit-il, dans un entretien avec Le Soleil. Quand on parle de détournement de deniers publics d’un montant de 94 milliards F CFA et que celui qui a porté l’accusation est un député, donc un collègue, représentant qualifié du peuple sénégalais, ça donne plus de relief à la gravité de telles dénonciations. A partir de cet instant, l’Assemblée a mis en place cette commission pour apporter la lumière sur la question. Les auditions et investigations que la commission a faites ont abouti à des conclusions qui seront portées à l’attention des députés dans une séance à huis clos. Seuls les députés pourront décider, de façon souveraine, de tout ou une partie du rapport qui sera rendu public”, a affirmé Aymirou Gningue dans les colonnes du journal Le Soleil. Et quid de la déclaration d’Ousmane Sonko qui soutient que le pouvoir veut passer par l’Assemblée Nationale pour entraver son envol politique ? Le président du groupe parlementaire de la majorité rétorque, ” il se prend pour ce qu’il n’est pas. L’Assemblée nationale a autre chose à faire que de convoquer une plénière pour sa personne”.Publicité

Continue Reading

ACTUALITES

Nouvel Album : Mame Goor Diazaka Sort Du Lourd Avec Makarimoul Akhla – Regardez

Published

on

Continue Reading

A Chaud!

Copyright © 2019 lerufisquois.info Le Premier Site d'Information du Département de Rufisque